Exposition internationale des minéraux et fossiles : Les 7 et 8 mars, les fossiles n"™auront plus de secrets pour vous

Samedi 7 et dimanche 8 mars, le Foyer culturel laïc du Sou des Ecoles Jean-Jaurès ""invite les Nord-Isérois à venir nombreux à la 39e édition de son exposition internationale de minéraux et fossiles à la salle polyvalente de Bourgoin-Jallieu. Une quarantaine d’exposants français et étrangers, préalablement sélectionnés, seront réunis pour présenter leurs plus belles collections glanées dans le monde entier. Cette année, la manifestation sera axée sur les fossiles.
En parallèle, le Foyer culturel laïc du Sou des Ecoles proposera de percer tous les secrets des minéraux fluorescents. A cette occasion, l’association présentera une exposition de minéraux particulièrement représentatifs avec des démonstrations sous “lumière noire” en prime. Les visiteurs pourront ainsi voir les minéraux prendre des teintes flashies, vertes, oranges, rouges, jaunes… C’est étonnant ! Vous le voyez, une visite s’impose pour les petits et les grands. Curieux ou amateurs de fossiles et de belles pierres ne voudront manquer sous aucun prétexte ce rendez-vous au cours duquel l’association promet des animations qui devraient intéresser les jeunes, voire les captiver. L’accueil sera, comme habituellement, des plus chaleureux.
De plus, deux jours durant, un vaste espace sera dédié aux amateurs afin de procéder à des échanges en toute liberté. On pourra également bénéficier de conseils éclairés de la part de membres de l’association de gemmologie de Lyon. Cette exposition-bourse est organisée de main de maître par une solide équipe de bénévoles. Rappelons que les bénéfices sont  ensuite reversés aux écoles publiques de Bourgoin-Jallieu. Et comme chaque année, un jury établira un classement afin de procéder à une remise de coupes aux meilleurs exposants.

Les fossiles en toute simplicité
La vie sur la Terre est très diversifiée, mais le nombre des espèces actuelles ne représente que 1 % de celles ayant existé par le passé. Elles disparaissent, se renouvellent mais laissent des traces de leur existence. Ce sont les fossiles, qui permettent d’écrire le long livre de la vie depuis 540 millions d’années.
Mais qu’appelle-t-on un “fossile” ? Ce peut être tout simplement une partie du corps d’un animal, une dent par exemple, retrouvée intégralement quand les conditions de conservation l’ont permi. Ceci nous a par exemple appris que notre région, ancienne mer, était peuplée de requins ! Ce peut être aussi un squelette ou une partie de squelette (matière osseuse résistante) qui, avant de se décomposer, a été minéralisé. Il a ainsi laissé sa trace intégrale. Ce peut être enfin un moulage de coquilles coincées dans des boues fines argileuses ou calcaires, reproduisant les plus fins détails de l’intérieur d’une ammonite, d’un oursin ou autre coquillage. Les végétaux, les troncs d’arbres se minéralisent également, donnant de précieuses indications sur le climat, les températures d’il y a plusieurs millions d’années. 
Ce peut être également une empreinte laissée dans des boues fines. Empreinte de pas de dinosaures à Lodève (près de Montpellier), empreintes de pas humains dans la grotte de Niaux (dans les Pyrénées). Celles-ci sont tellement “vivantes” qu’elles montrent l’enfant marchant auprès de sa mère, la longueur de pas et même la vitesse du dinosaure. Ces fossiles étant éloignés de nous, les géologues ont dû dresser une sorte de “calendrier” des ères géologiques pour nous permettre de les situer. C’est à l’ère primaire (-540 à -250 millions d’années) que correspondent les premiers fossiles. 95 % des espèces d’alors ont disparu pendant une grave crise biologique étalée sur 10 millions d’années, dont les fameux Trilobites, arthropodes marins fossiles. Pourquoi ? Les animaux vivants étaient tributaires des paysages terrestres qui se sont transformés. A la fin de l’ère primaire, tous les continents étaient rassemblés en un super-continent (la Pangée). Puis ils se sont séparés. Le niveau de la mer a alors diminué de façon considérable et cette “niche écologique” disponible a disparu. Pendant la période carbonifère, des forêts équatoriales ont laissé des troncs fossiles, mais aussi des empreintes de fougères et de prêles que l’on retrouve dans le charbon issu de la décomposition de tous ces végétaux.

La période du Jurassique
Mais c’est sans doute l’ère secondaire qui est la plus célèbre pour ces fossiles géants, ces dinosaures multiples, variés, effroyables. C’était la période du Jurassique (et oui, Jurassic Park !), qui vient du mot Jura. De moins 250 à moins 65 millions d’années, l’actuel Jura, tout comme la Chartreuse ou le Vercors, n’étaient pas des montagnes, mais une mer chaude où vivaient quantité de mollusques, oursins et coraux accrochés aux rochers comme sur nos côtes actuelles. On a ainsi retrouvé vers Vienne, sur les contreforts du Massif Central, des Patelles, ces petits “chapeaux chinois” accrochés au granit comme ils le sont de nos jours, mais pétrifiés !
La fin du secondaire est marquée par une autre crise biologique majeure où beaucoup d’hypothèses (pluie de météorites ?) sont permises. Cela a entrainé l’extinction massive des dinosaures et des ammonites. Le plus proche parent actuel de l’ammonite est le nautile. Il vit dans les mers du sud. Et ce n’est qu’à la fin de l’ère tertiaire (-65 à -2 millions d’années) qu’on place l’avènement de l’espère humaine. Les crânes fossiles retrouvés (Afrique, France) témoignent de l’évolution de notre mode de vie, de notre intelligence. Mais notre véritable ancêtre “Homo Sapiens”, l’homme de Cro-Magnon dont beaucoup d’ossements ont été découverts dans la vallée de la Vézère, dans le Périgord, n’a que 40 000 ans ! Alors, avec ces fossiles, ces formes de vie insoupçonnées, c’est notre histoire qui s’est écrite, plus que jamais d’actualité à travers les réchauffements climatiques et la fonte des glaciers comme cela s’est souvent répété.

Informations pratiques 
L’exposition se déroulera à la salle polyvalente de Champaret samedi 7 de 10h à 19h et dimanche 8 mars de 10h à 18h. Entrée gratuite pour les enfants accompagnés d’un adulte. Un buffet et une buvette seront à la disposition de tous. L’association vous proposera des sandwiches, des assiettes anglaises, des gaufres, des hot-dogs. Une tombola permettramême aux plus chanceux d’emporter un minéral en souvenir.
Carole Muet


2016-02-27

A propos de l'auteur

GROUPE ECOMEDIA

GROUPE ECOMEDIA, c'est le groupe de presse économique de Savoie Mont Blanc (74 et 73), de l'Ain (01), du Nord Isère (38) et de la région lémanique trans-frontalière avec Genève et les cantons romands.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ANNONCES LÉGALES : CONSULTEZ ET PUBLIEZ !

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

PUBLICITÉ

ARTICLES LES PLUS LUS

PUBLICITÉ