Fin 2003, la société Chocolats et Cacaos Favarger entamait une importante stratégie de relance de la marque suite à son rachat. Quatre ans plus tard, cette stratégie porte ses fruits puisque Favarger a vu son chiffre d’affaires progresser de près de 70%. Ce succès est principalement dû à la décision de la société de se concentrer sur trois axes prioritaires : la focalisation sur la marque ombrelle Favarger plutôt que sur les produits individuels, la redéfinition de la gamme des produits, et le développement d’une stratégie de distribution internationale.

En termes de produits, Favarger a en effet choisi d’affiner certaines de ses recettes existantes, d’améliorer le design de ses emballages, et de lancer quelque 30 nouveaux produits pour répondre aux tendances de consommation suisses et internationales. Pour exemples l’Aveline Noir au thé Earl Grey, la Fondue au Chocolat Favarger qui représente à elle seule quelque 15% des ventes en 2007, ainsi que les très appréciées Mini Nougalines.

En ce qui concerne la distribution, la société a concentré ses efforts sur l’export en développant de nouveaux marchés tels que la France, l’Espagne, l’Afrique du Sud, la Belgique, le Japon ou encore Hong Kong. Favarger est également entrée dans le canal Duty Free pour être à ce jour distribuée dans 25 aéroports dans le monde. Grâce à ce développement, Favarger a vu la part de son chiffre d’affaires à l’export tripler sur cette période.

Finalement, la qualité et le savoir-faire de Favarger se sont vu récompensés au cours de ces trois dernières années par l’attribution des certificats de qualité ISO 9001, ISO 22000 (Favarger fut l’une des premières sociétés dans le monde à recevoir ce nouveau certificat), BRC et IFS par la société genevoise SGS. Ces certifications s’appliquent au système de gestion de la qualité, ainsi qu’au respect des règles de procédures en matière de sécurité et d’hygiène alimentaire, telle que la traçabilité. Fiers des résultats obtenus par la société, le Conseil d’administration de Favarger et Philippe de Korodi annoncent que ce dernier quittera la société à la fin du mois de janvier, après cinq fructueuses années dont les trois dernières en tant que Directeur général, pour rejoindre une autre société genevoise de renom. Le nouveau Directeur général, venant d’une respectable entreprise dans le domaine du luxe, rejoindra Favarger au mois de mai. Pour des raisons de confidentialité, son nom ne pourra être dévoilé avant cette date. Olivier Pascal, Directeur financier, assurera l’intérim jusqu’à son arrivée.

Le Conseil d’administration de Favarger félicite et remercie chaleureusement Philippe de Korodi et l’équipe de direction d’avoir contribué à atteindre les objectifs ambitieux fixés en 2004, et souhaite d’ores et déjà plein succès à son successeur et à l’équipe en place.

img7618.jpg

70% de croissance en quatre ans: la stratégie de relance porte ses fruits.