La créativité peut s’organiser en séances. «On présente d’abord le thème, puis les règles de la réunion : abolir la censure, noter toutes les idées, même les plus fantaisistes, énumère Thomas Le Nechet, ingénieur conseil en innovation de la CCI. Il faut jouer avec ces suggestions, les reprendre, les déformer, les associer. Enfin, tout ce qui est dit ne doit être valable que durant la séance, cela favorise la libre expression» et permet de lever les freins à la créativité.

Le problème posé sous la forme d’une question, on commencera par évacuer toutes les solutions connues, sans rebondir dessus. Pour la définition et l’analyse du problème, on peut en dessiner une arborescence ou remonter de pourquoi en pourquoi. Pour la production d’idées, on peut procéder par brainstorming, par analogie ou par inversion. Le système des matrices de découvertes permet d’associer des concepts pour en créer des nouveaux, comme Twingo, nom né ainsi de la combinaison de twist, swing et tango. Pour le tri et l’évaluation des idées, on pourra obliger les participants à les défendre, faire un tableau d’évaluation objective ou se demander pourquoi, pour qui, où, quand… Ce travail donnera alors naissance à une fiche idée. …