Cette première édition de la nouvelle équipe du festival a proposé un nombre encore jamais atteint de représentations : 182 contre 134 l’an dernier et 138 en 2004.

11 événements par jour
Ce chiffre, étalé sur les 16 jours du festival, donne une moyenne de 11 propositions par jour et reflète la multitude et la richesse de la scène contemporaine nationale et internationale. La Bâtie 2006 a produit ou coproduit 22 propositions. 17 d’entre elles émanent d’artistes locaux, démontrant ainsi que la création régionale se porte bien, très bien même.
Cette année, la volonté de l’équipe d’organisation du festival était de simplifier le principe de vente des billets, en centralisant les guichets, le shop et le stand d’informations en un lieu unique au centre ville, et adjacent au café-restaurant du festival et du Béâlti. Ce principe a rencontré un franc succès et a su répondre efficacement aux besoins de chacun.

Utilité d’internet
À noter également que le site Internet s’est avéré être un outil très utile, 1/4 des ventes ayant été réalisé en ligne. La carte festivalier à tarif unique a remporté un franc succès, à tel point que le quota initialement limité à 400 exemplaires s’est vu atteint avant même que le festival ne commence.
Les partenaires culturels, nouveaux ou de longue date, sans qui le festival n’existerait pas, ont à nouveau assuré leur soutien à La Bâtie en mettant à disposition leurs structures, équipes et compétences. Au premier bilan de cette quinzaine, le festival présente une stabilité par rapport aux années précédentes et démontre que le public a parfaitement accepté la nouvelle ligne de programmation faite de thématiques pluridisciplinaires. La Bâtie a proposé davantage de spectacles pour les jeunes, et au vu de la fréquentation des salles et de la qualité des projets, cette orientation répond à un réel besoin et parle à un public de demain.

img807.jpg

16 jours de festival et 11 manifestations par jour