Parallèlement aux 75 exposants, qui présentent leurs activités et produits sur quelques 61 stands de SALON BOIS, trois pôles d’attraction animeront la Halle 050 à Bulle (9-10-11 février). Tradition, folklore, solidarité ou encore compétition: il y en aura pour tous les goûts!

Démonstration de scieurs de long en faveur de deux organisations humanitaires
Activité ancestrale qui avait cours dans nos contrées jusque dans les années 1950, le sciage de long permettait de scier le bois de charpente dans des endroits éloignés des scieries villageoises. Durant les trois jours de Salon Bois, Jean-Philippe Blum, scieur et charpentier à Château-d’Oex, et Laurent Anderegg, scieur indépendant à Flendruz, font tourner la «bambanne» de leur fabrication dans la Halle 050. Si le sciage de long fait aujourd’hui partie de notre folklore, cette activité est toutefois encore courante dans des pays comme le Népal ou certains pays d’Afrique. Pour marquer notre solidarité avec les scieurs de long des pays lointains, chaque centimètre scié par Messieurs Blum et Anderegg est «vendu» au profit de deux organisations humanitaires : l’Hôpital de Lukla de Nicole Niquille, au Népal (http://www.lactanay.com/lukla/index.htm), et l’Association Pamir’s Bridges, à Marsens, active dans la construction de ponts au Kyrgyzstan (http://www.pamirbridges.ch). Les scieurs de long de Salon Bois bandent déjà leurs muscles pour que la manifestation remporte un franc succès !

Fabrication et pose d’une couverture en tavillons de A à Z
Pour illustrer le séminaire «Tavillon – tradition & modernité» qui se tient le vendredi, 9 février 2007, de 14h à 16h30, l’Association romande des tavillonneurs démontre son art dans la Halle 050, en fabriquant et posant une couverture, avec décorations et autres grandes complications. La chaîne de fabrication des tavillons se fait de A à Z sur place afin que le public puisse se rendre compte du travail complet de ce métier ancestral, dont la relève est assurée par de jeunes tavillonneurs sur les traces de leurs maîtres.

1ère manche d’entraînement de l’équipe suisse des menuisiers et ébénistes
Salon Bois a l’honneur d’accueillir la première manche d’entraînement de l’équipe suisse des menuisiers et ébénistes. Neuf jeunes menuisiers-ébénistes, venant de toute la Suisse, s’y préparent en vue des championnats suisses d’avril 2007, à Lucerne (LUGA, 27 avril au 6 mai 2007), lors desquels le meilleur menuisier et le meilleur ébéniste seront désignés pour défendre les couleurs suisses à Shizuoka (Japon) où, en novembre 2007, auront lieu les 39e Championnats du Monde des Métiers.

Parmi les 9 candidats, 3 sont Romands. Il s’agit de :
Urs Schurtenberger, de Tavannes (1985, section Jura), de l’entreprise Gerber et Bögli à Tavannes
Nicolas Gloor, de Blonay (1985, section Vaud), de l’entreprise Loutan SA à Vevey
Alain Dupasquier, de La Tour-de-Trême (1987, section Fribourg), de l’entreprise Clerc Michel et Fils SA à Broc

Les 6 autres candidats sont issus de sections suisse-allemandes (notamment Appenzell, St-Gall, Turgovie, Argovie et Oberland bernois).

Conférence sur le thème de l’habitat et l’écologie
Conrad Lutz, fondateur du bureau d’architectes éponyme à Fribourg, est le précurseur de la construction en bois dans le canton et a également donné une formidable impulsion au standard MINERGIE®. Ses réalisations sont nombreuses et reconnues. Fidèle exposant à SALON BOIS depuis la première édition de 2003, il y donnera une conférence, le samedi 10 février 2007, sur le thème de l’habitat et l’écologie. Destinée au grand public, la conférence se déroule à la Salle 210 d’Espace Gruyère, dès 14h00. Entrée libre.

Sculptrice sur bois au travail
On ne présente plus Marilyne Bapst, sculptrice sur bois à l’Atelier Miosolyne à La Roche. Présente régulièrement dans les manifestations de la filière bois, elle exposera ses réalisations à SALON BOIS tout en démontrant son art devant le public.

img2206.jpg

Le Bois a ses artistes