C’est une soirée pleine d’émotion que les choristes d’En Plein Chœur avaient réservé ""à leurs nombreux amis venus les écouter comme chaque année, à la fin de la saison.
Cette année, une forme toute particulière avait été retenue. Pas un concert traditionnel, mais la participation à une séance ordinaire de la chorale, sous la baguette enjouée et ferme de Catherine Barthélémy Blet.
Avec les mises en route corporelles et vocales auxquelles a pu participer toute la salle, celle-ci a su d’emblée instaurer une ambiance familiale. Après des explications sur les différentes formes d’écriture du chant choral, un vrai concert emboîtait cette soirée pas comme les autres. Après une partie sacrée avec des œuvres classiques, mises en valeur par l’équilibre des quatre voix, et des œuvres contemporaines aux assonances plus compliquées, venaient les chants plus légers auxquels la salle a été invitée à s’associer. Un moment sensible avec "Tu peux pleurer Pierrot", de Harem P. Crouillat, bien dans le ton de cette soirée à la sensibilité à fleur de peau. Il faut dire que le dialogue entre Catherine Barthélémy Blet, qui a annoncé son départ, et les choristes qui souhaitent unanimement qu’elle puisse continuer, était émouvant.
Espérons, pour le plaisir du public, qu’une solution soit trouvée pendant l'été.


2014-07-15