La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) Christine Lagarde s’est dite samedi « horrifiée » par l’affaire Khashoggi, le journaliste saoudien disparu en Turquie, mais a néanmoins confirmé son intention de participer au sommet économique « Davos du désert » à Ryad. « Les droits de l’homme, la liberté de l’information sont essentiels (.) Je suis horrifiée.

Lire l'article originel >>