Les pêcheurs devront suivre une formation obligatoire pour obtenir un permis de pêche dès 2009. Les modifications de l’ordonnance sur la pêche approuvées par le Conseil fédéral mercredi 30 août prévoient notamment l’introduction de cours visant à améliorer la connaissance des espèces et le respect des poissons lors de la capture. Les mesures de protection pour le brochet et la perche seront par ailleurs supprimées. Le Roi du Doubs et le nase seront en revanche protégés sur tout le territoire suisse.

Adapter la pêche aux mesures de protection des animaux
Afin d’adapter la pratique de la pêche aux nouvelles prescripions en matière de protection des animaux, une formation sera obligatoire pour l’obtention d’un permis de pêche, ceci dès 2009. Le Conseil fédéral a approuvé la révision partielle de l’ordonnance relative à la loi fédérale sur la pêche et a fixé l’entrée en vigueur des nouvelles dispositions au 1er janvier 2007. Cette formation, déjà dispensée dans 23 cantons, est obligatoire dans 7 d’entre eux. Cette obligation n’y a pas entraîné de baisse des demandes de permis de pêche. Soutenue par la Fédération suisse de pêche, cette formation sera mise sur pied par les associations de pêcheurs, en partenariat avec les autorités cantonales concernées. L’Office fédéral de l’environnement (OFEV) a formé avec les cantons et les associations concernées un groupe de travail pour accélérer le processus et garantir l’harmonisation des formations.

Suppression des mesures de protection du brochet et de la perche
Pour tenir compte de l’évolution des populations de poissons, l’ordonnance stipule la suppression des mesures de protection du brochet et de la perche. Ces deux espèces ne sont pas menacées au niveau national, la population de brochets en particulier ayant fortement augmenté ces dernières années. La gestion durable des populations incombe désormais exclusivement aux
cantons.

Une interdiction générale de pêche pour le Roi du Doubs et le nase Avec les autres espèces fortement menacées ou en voie d’extinction, elles voient leur protection généralisée sur l’ensemble du territoire suisse. Cette interdiction de pêche, conjuguée aux facteurs déterminants que sont l’amélioration de la qualité de l’eau et le maintien des habitats, devrait contribuer à renforcer leur protection.

Espèces d’aquarium dans les étangs
Par ailleurs, l’ordonnance révisée stipule que toutes les espèces autorisées dans les aquariums pourront à l’avenir l’être aussi dans les étangs de jardin, à condition qu’ils soient hydrologiquement fermés.

Alborella passe dans la catégorie fortement menacée
Enfin, le statut de menace d’une douzaine d’espèces de l’annexe 1 de l’ordonnance a été modifié suite à la mise à jour 2003 de l’Atlas suisse de distribution des poissons et des écrevisses. L’alborella, poisson vivant au sud des Alpes, passe par exemple dans la catégorie des espèces fortement menacées.

img707.jpg

Des pêcheurs mieux formés pour protéger les écosystèmes aquatiques