L’action du géant bancaire belgo-néerlandais Fortis a repris du poil de la bête et gagne 14,5% à hauteur de 5,95 euros à l’ouverture de la bourse d’Amsterdam ce lundi matin. Ce résultat s’explique par l’annonce de sa nationalisation partielle par les Etats du Benelux. A noter que l’action avait pourtant atteint son niveau le plus bas depuis 15 ans, plongeant de plus de 20% à hauteur de 5,18 euros, tandis que Fortis traversait une importante crise de confiance des marchés financiers. Après la réunion au sommet à Bruxelles et à Amsterdam, la Belgique, le Luxembourg ainsi que les Pays-Bas ont annoncé qu’ils prendraient chacun une participation de 49% dans les entités bancaires de leurs pays respectifs. Cette nationalisation arrive au moment où Fortis n’avait pas réussi à convaincre les marchés en annonçant la mise en vente de 5 à 10 milliards d’euros d’actifs non-stratégiques.

img10478.jpg

Le géant bancaire Fortis remonte la pente après avoir atteint son niveau le plus bas depuis 15 ans.