Entreprises, des cibles faciles pour les escrocs ?

Entreprises, des cibles faciles pour les escrocs ?
Entreprises, des cibles faciles pour les escrocs ?
Notez cet article !

La banque populaire régionale organisait le 27 avril, une session de sensibilisation à la fraude par virement.

Sujet sérieux s’il en est, la fraude au faux virement concerne toutes les entreprises et aucune n’est plus ou moins exposée. Le préjudice subi par les entreprises victimes de fraude depuis 2010 est estimé à 500 millions d’euros cumulés, selon la police. Les braquages à main armée sont désormais dépassés. Pour obtenir plus de résultats et surtout plus d’argent, de nouvelles techniques sont utilisées : fraude au président, fraude à l’ingénierie sociale agrémenté de hacking informatique. Avec l’évolution de la réglementation, les escrocs s’adaptent et excellent toujours plus dans leur entreprise d’arnaque. « Nous sommes face à des personnes à l’imagination débordante, et dans le même temps, nous devons continuer à faire notre métier dans les règles », assure Thierry Antoine, délégué régional Grand Est Turbo SA, éditeur de logiciels et filiale de la Banque Populaire.

L’ère de la manipulation

Une tentative de fraude sur cinq aboutit, soit 20 % de taux de réussite pour une entreprise professionnelle spécialisée dans l’arnaque. Manipuler un salarié au sein d’une structure n’a rien d’un acte anodin. Thierry Antoine explique : « Pour que cela fonctionne bien, il faudra se faire passer pour le chef d’entreprise, ou qui a une autorité quelconque sur mon pigeon. Et pour entrer dans la peau du personnage, je devrai apprendre mon rôle par cœur ». Dans les faits, le fraudeur devra connaître un certain nombre d’éléments sur l’identité de l’entreprise et de la personne qu’elle s’apprête à usurper, jusqu’à savoir imiter sa voix. Parmi les signes qui doivent alerter lors d’une fraude au Président, un virement à destination de l’étranger : le caractère urgent et confidentiel. « Bien souvent, beaucoup d’éléments seront indiqués à la cible pour la mettre en confiance, alors que cette dernière n’avait rien prévu du tout au départ », détaille le délégué régional. Dans un premier temps, les éléments de langage doivent faire réagir pour ne pas devenir « l’artisan d’une escroquerie. Les personnes manipulées n’étant pas des complices mais des victimes ».

Gare aux faux fournisseurs

Le cas du faux fournisseur figure aussi parmi les risques d’arnaque. Prenons l’exemple d’une entreprise qui règle ses fournisseurs par virement bancaire. A priori, cette procédure n’a rien d’exceptionnel. Un fournisseur contacte l’entreprise pour prévenir qu’il change de banque. Là encore, cela peut arriver. « Simplement, le fournisseur ne signale pas un Iban français mais polonais. Si on n’y prend pas garde, le nouvel Iban se retrouve inscrit dans la compta fournisseur. Et la personne qui enclenchera l’action du virement ne sera pas forcément la même qui aura remplacé l’Iban. À ce stade, ni l’une ni l’autre n’a le sentiment d’avoir été fraudée, raconte Thierry Antoine. Quinze jours plus tard, lorsque vient le moment d’effectuer le virement au vrai fournisseur, on ne l’enverra pas sur le bon compte bancaire mais en Pologne. » Des pays proches de la France mais pas frontaliers pour accueillir les fonds, le temps de quelques heures, avant d’être renvoyés vers une destination plus lointaine, en Asie généralement. Entre-temps, le vrai fournisseur contacte l’entreprise pour s’enquérir du versement qu’il n’a pas perçu. « Les modifications d’Iban de fournisseur sont encore plus redoutables que la manipulation pour effectuer un virement, car la réaction peut être beaucoup plus longue. Dans ce type de scénario, le temps joue pour l’escroc et contre les victimes. »


Se prémunir

E-mail, fax, SMS, tous ces moyens de communication ne garantissent pas une réelle authenticité des échanges. « Nous ne sommes jamais sûrs de correspondre avec le bon interlocuteur ». Pour se prémunir des actes de malversation, les chefs d’entreprise doivent sensibiliser tous leurs collaborateurs et s’équiper d’outils informatiques performants.


Par Sarah N’tsia

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Réseaux-sociaux-ECOMEDIA

ANNONCES LÉGALES : CONSULTEZ ET PUBLIEZ !

Devis immédiat 24h/24 Attestation parution par mail Paiement CB sécurisé

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

ARTICLES LES PLUS LUS


MAG ECO SAVOIE MONT BLANC


MAG ECO DE L'AIN


PUBLICITÉ

MAG L'EXTENSION


MAG ECO NORD ISÈRE



ARTICLES RÉCENTS

Plasturgie : les industriels dans le train de l’innovation

Plasturgie : les industriels dans le train de l’innovation

Allizé Plasturgie et Plastipolis se sont retrouvés au commissariat à l’énergie atomique de Grenoble (CEA). Un événement placé sous le signe de l’innovation. Plastic’Aura Events aura été un succès. Près de 150 personnes se sont déplacées au Commissariat à l’énergie...

Quinson-Fonlupt se modernise

Quinson-Fonlupt se modernise

Archivage électronique, ERP, nouveaux équipements, nouvelle offre… L'entreprise familiale de 140 ans se refait une jeunesse. Spécialiste de la collecte et de la valorisation des déchets à Saint-Denis-lès-Bourg, Quinson-Fonlupt annonce pour la rentrée, le lancement...

Le Fumet des Dombes déjà trentenaire

Le Fumet des Dombes déjà trentenaire

L’entreprise familiale s’attache à valoriser la carpe des étangs depuis 1988. « Nous n’avons pas vu passer ces trentes années! Elles ont été riches et denses, sourit Chantal Rolland, directrice générale de l’entreprise Le Fumet des Dombes. Dès le départ, notre...

Glaces des Alpes vise l’excellence du goût

Glaces des Alpes vise l’excellence du goût

Le maitre artisan glacier annécien élabore glaces et sorbets de qualité pour les restaurateurs et glaciers de France. Avec 200 parfums au catalogue, Glaces des Alpes met l’eau à la bouche. La société d’Allonzier-la-Caille, créée il y a trente ans par deux amis...

L’abbaye d’Aulps s’ouvre à la réalité augmentée

L’abbaye d’Aulps s’ouvre à la réalité augmentée

Le site cistercien du Haut-Chablais propose depuis mi-juillet des visites en réalité augmentée, smartphone en main ou, encore plus immersif, casque sur les yeux. C’est une première pour un site touristique en Pays de Savoie : l’abbaye d’Aulps propose une visite en...

Saint-Genix : le sein des saints de la brioche

Saint-Genix : le sein des saints de la brioche

La brioche fourrée de pralines, spécialité de Saint-Genix-sur-Guiers, connaît un succès légendaire. La légende raconte que Sainte-Agathe, martyre sicilienne du IIIe siècle eut les seins coupés parce qu’elle n’avait pas abjuré sa foi mais qu’ils repoussèrent...

RECEVOIR LES ACTUS ECOMEDIA :

Articles Premium

ARTICLES PREMIUM


ARTICLES PREMIUM

This category can only be viewed by members.

Votre magazine ECO Nord Isère du 10 août 2018

Votre magazine ECO Nord Isère du 10 août 20184.3 (86.67%) 9 votes 100% en ligne, feuilletez directement votre magazine ECO Nord Isère n°32-33 du 10 août 2018 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés Premium. Le saviez-vous ? Vous pouvez afficher la publication en plein écran, télécharger le document en .pdf (nécessite un compte […]

Contenu reservé aux abonnés premium

Je me connecte → log in

Je m’abonne → Premium Digital un an, Premium Digital 1 jour, Premium Digital 1 semaine, Premium Digital 1 mois or Premium Digital 6 mois

Besoin d'aide ? → digital@groupe-ecomedia.com