Selon une nouvelle publication du Secrétariat d’Etat à l’économie, les «arnaques à l’annuaire» coûtent cher aux entreprises. En effet, si s’inscrire dans les «pages jaunes» est apparemment une bonne affaire étant donné sa gratuité, elle peut devenir parfois onéreuse. Un certain nombre d’entreprises suisses et étrangères ont déposé des réclamations pour des «arnaques à l’annuaire» au SECO, qui fait office de guichet pour les questions de concurrence déloyale, a-t-il précisé. A noter que le brochure montre également aux entreprises comment se protéger contre ces pratiques commerciales malhonnêtes.

img9295.jpg

S’inscrire aux pages jaunes n’est pas forcément une bonne affaire.