Opposant deux grands spécialistes de la discipline, la finale du Geneva international Match Race a finalement vu la victoire 3-1 du français Philippe Presti devant son compatriote Michel Cohen, devenu un habitué du rendez-vous genevois. Lors de la petite finale, le néo-zélandais Simon Minoprio s’est logiquement imposé 2-0 devant le tenant du titre, le français Pierre-Antoine Morvan, 9ème au classement ISAF des skippers internationaux.

Pour sa cinquième édition, la compétition organisée par la section du Cercle de la Voile de la Société Nautique de Genève regroupe dans la rade l’élite des barreurs internationaux selon le classement de l’ISAF (International Sailing Federation). Durant trois journées, huit skippers offrent aux spectateurs des joutes nautiques de très haut niveau. Les « matchs » se jouent sur la performance des équipages invités à naviguer sur des bateaux de série (Surprise), préparés pour être strictement identiques. Lecture du plan d’eau, marquage de son adversaire et connaissance des règles de course sont autant de paramètres que les navigateurs doivent maîtriser à la perfection pour s’imposer à ce niveau. Après deux jours de régates éliminatoires et deux «Round Robin» complets, les quatre meilleurs équipages menés par Philippe Presti (FRA), Michel Cohen (FRA), Simon Minoprio (NZ) et Pierre-Antoine Morvan (FRA) se qualifient pour les demi-finales. A ce stade, deux manches gagnantes suffisent pour être qualifié pour la finale. Philippe Presti et Michel Cohen restent en lice.

La tension est palpable sur le plan d’eau en ce dimanche après-midi pour la finale du Geneva Internationnal Match Race (GIMR). Dans des conditions de vent très légères (Séchard de force 1-2), la moindre erreur peut coûter cher. Chaque équipage redouble de vigilance et s’applique à la manœuvre. Bien qu’habitué au plan d’eau et au bateau, Michel Cohen ne réitère pas son exploit d’il y a deux ans. En finale, il s’incline 3-1 au terme de quatre régates très disputées.

img6547.jpg

La compétition organisée par la section du Cercle de la Voile de la
Société Nautique de Genève a regroupé l’élite des barreurs internationaux selon
le classement de l’ISAF.