La neuvième édition du Geneva International Match Race voit le suisse Eric Monnin s’imposer devant l’équipage genevois du CER (Centre d’entraînement à la régate), barré par Jérôme Clerc. Sur la troisième marche du podium, l’équipage féminin d’Alexa Bezel (SUI) devance les anglais du team Echo Sail Racing de Mark Lees.

La neuvième édition du « Geneva International Match Race » se déroulerait ce week-end au large du Port Noir. Organisée par la section du Cercle de la Voile de la Société Nautique de Genève, cette compétition s’est disputée dans de conditions d’air légères, exigeant une maîtrise parfaite des manœuvres et des règles de course propres à la discipline du Match Racing. Ces duels de haut niveau ont vu s’affronter huit skippers classés parmi les meilleurs barreurs mondiaux auprès de l’ISAF (International Sailing Federation). Invités à naviguer sur des « Surprise », préparés pour être strictement identiques, les matchs se jouent sur la performance pure des équipages.

Vendredi, c’est la bise qui accueille les spécialistes de la discipline pour des entraînements musclés en guise d’échauffement. Jusqu’aux dernières heures de la journée, baignées d’une lumière rasante automnale, les navigateurs découvrent les bateaux pour prendre leurs marques et se familiariser au plan d’eau. Les locaux et les habitués de ce rendez-vous annuel prennent un immense plaisir à profiter de ces airs de cinéma pour se jauger entre quelques bouées.

Les hostilités démarrent plus sérieusement samedi avec un premier flight en matinée. Les hélvètes s’imposent rapidement et marquent les premiers points. Dans des conditions de Séchard (Nord-Est) de 7 noeuds, un round-robin complet conclue la premières partie des régates éliminatoires, déterminant ainsi les quatre finalistes.

Dimanche, les conditions de vent ne permettent pas d’effectuer les matchs nécessaires à conclure les demi-finales. L’heure avance et vers 16h, le comité de course décide de passer directement à une finale en deux matchs gagnants. La « petite finale » oppose l’équipage suisse barré par Alexa Bezel à celui des anglais de Mark Lee afin de déterminer les 3ème et 4ème places. L’équipage féminin remporte la manche et se placent sur la troisième marche du podium.

Dans la finale, Eric Monnin s’impose 2-0 face à Jérôme Clerc. Lors du second match de cette finale, alors que Clerc a pris les devants lors du départ, Monnin, très à l’aise dans les batailles de virements de bord, réussi à passer devant in extremis à la bouée au vent pour s’imposer.

Eric Monnin revient sur sa victoire en ces termes : « Nous avons beaucoup de match race à notre actif pour cette saison. On virait mieux que l’équipage de Jérôme (Clerc), ce qui nous a bien étonné car on ne pensait pas les battre là-dessus. Nous pensions plutôt les prendre sur des placements ou des situations standard de match. On a bien sûr plus d’expérience aussi avec une formation d’équipage qui remonte à plus de cinq années déjà. Après avoir fait des grades 2 en invitant des stars de la Coupe, je trouve remarquable de revenir à une organisation qui envisage les choses différemment car cela permet une meilleure accessibilité aux concurrents suisses. Pour développer le niveau de Match Race en Suisse, il faut des grades 3. Sans forcément aller à l’étranger et engager des coûts conséquents, il est ainsi possible de venir chercher à plusieurs occasions de précieux points pour finalement monter au classement ISAF (Fédération Internationale de voile). La Société Nautique de Genève propose une compétition sur des bateaux en super état, ce qui contribue largement à la qualité des concurrents venus de l’étranger. »

« Tous mes objectifs ont été atteints. Ayant pris l’audacieux engagement de cumuler l’organisation avec la participation aux régates dans l’équipage des filles, je me retrouve heureuse de savoir que tout s’est déroulé parfaitement et terminer en 3ème position. », conclue Elodie-Jane Mettraux, présidente du Comité d’organisation du GIMR.

Classement :
1. Eric Monnin SUI
2. Jérôme Clerc SUI
3. Alexa Bezel SUI
4. Mark Lees GBR
5. Nicolas Anklin SUI
6. Joni Steinlein GER
7. Lorenz Müller GER
8. Emanuel Köchert FRA

img17962.jpg

photo: D.CARLIER/commeleau.com