Genève pourra continuer à concourir pour l’organisation de Telecom World. Les modifications apportées aujourd’hui par la Conférence de plénipotentiaires de l’Union internationale des télécommunications (UIT) à la Résolution 11, qui gouverne la procédure de sélection du pays hôte, n’imposent pas la rotation automatique de Telecom mais préservent au contraire la transparence et l’objectivité du processus d’attribution de cette manifestation.

«Nous sommes très satisfaits de ce résultat, a déclaré Monsieur Robert Hensler, Chancelier d’Etat, il est le fruit d’un travail intense de lobbying d’abord, puis de négociations entreprises par les membres de la délégation suisse à la Conférence de plénipotentiaires. Le soutien de la Confédération a été précieux.» Le secrétariat de Telecom UIT s’est également déclaré satisfait du maintien d’une procédure compétitive et sans entrave pour la sélection du pays hôte.

Tous les 4 ans
Parmi les décisions des délégués des 191 Etats membres de l’UIT concernant Telecom World figure aussi le retour à une périodicité quadriennale, après une décennie durant laquelle l’exposition se sera tenue tous les trois ans (2003, 2006 et 2009). En conséquence, le prochain Telecom World, après celui de Genève en 2009, se tiendra en 2013. Il a aussi été décidé qu’il n’y aurait pas de Telecom régionaux les années où il y aura un Telecom World.

Transparence et bonnes conditions d’hébergement
La procédure de sélection du pays hôte telle qu’elle a été pratiquée jusqu’ici est confirmée et même renforcée par l’exigence posée au Secrétaire général de réaliser une étude de faisabilité et de rentabilité pour les pays qui font acte de candidature, afin de disposer de critères pleinement objectifs pour prendre une décision quant à l’accueil de Telecom. Il a notamment été précisé que le site choisi devrait offrir des conditions financières d’hébergement particulières aux participants et exposants de Telecom. Il appartient au Secrétaire général, en l’occurrence le nouvel élu Monsieur Hamandoun Touré, de mettre en place un mécanisme permettant d’assurer la transparence et les études de marché et financières nécessaires.

Genève en course pour 2013
Genève devra réussir Telecom World 2009 et présenter le meilleur dossier de candidature pour Telecom World 2013 afin d’être choisie. «Nous maîtrisons ainsi notre destin», a souligné M. Hensler, «le projet de résolution présenté par les pays européens n’a pas passé la rampe et nous en sommes très heureux».

img1472.jpg

Après Genève 2009, peut-être Genève 2013!