Carlos Ghosn, détenu depuis deux mois à Tokyo, a promis lundi de rester au Japon si on lui accordait la liberté sous caution, tout en proclamant de nouveau son innocence. Le tribunal de Tokyo doit examiner dans la journée de lundi la demande de M. Ghosn, inculpé pour abus de confiance et autres malversations financières.

Lire l'article originel >>