Selon Le Télégramme, 22 membres des « faucheurs volontaires » bretons ont déposé plainte, après avoir détecté des traces de l’herbicide glyphosate dans leurs analyses d’urine. Les plaignants sont membres du collectif des « Pisseurs et pisseuses invol…

Lire l'article originel >>