Rappeurs et artistes féminines partent cette année favoris dans la course aux Grammy Awards, décernés dimanche à Los Angeles par une industrie musicale souvent critiquée pour ne pas suffisamment mettre à l’honneur sa diversité. Pour la deuxième fois de suite, le hip-hop caracole en tête des nominations, avec huit sélections pour la star Kendrick Lamar, suivi de peu par son challenger canadien Drake. Dans la catégorie « révélation de l’année », six candidats sur huit sont des femmes.

Lire l'article originel >>