Le Conseil administratif a été surpris d’apprendre qu’un employé du Grand Théâtre, par ailleurs fonctionnaire, avait conservé une entreprise alors qu’il travaillait à 100 %. Cet employé avait utilisé son entreprise pour effectuer des achats pour le Grand Théâtre. Le Conseil administratif avait dès lors ordonné une enquête administrative. A l’issue de celle-ci, il apparaît que la Direction de l’institution était parfaitement au courant, dès l’engagement de ce collaborateur, de cette situation. Le Conseil administratif, considérant que l’employé était de bonne foi, renonce à le sanctionner. Le Conseil administratif demande à la Direction de mettre fin à une situation qui contrevient aux statuts de la fonction publique de la Ville de Genève.

img2498.jpg

Le Grand théâtre