Pour l’exercice 2015, l’organisation non gouvernementale Green Cross Suisse enregistre un volume de dons de CHF 13 millions. Cela représente une augmentation de 8 pour cent par rapport à l’année précédente (CHF 12,1 millions). À la fin de l’année 2015, le nombre de membres est passé de 49 500 à 51 700. Les programmes Médecine sociale, Désarmement, l’Eau pour la Vie et la Paix ont pu être poursuivis avec près de 10,1 millions.

Avec le programme Désarmement, Green Cross Suisse favorise l’élimination sécurisée et respectueuse de l’environnement d’armes nucléaires et chimiques. En collaboration avec Green Cross USA, l’impact sanitaire des armes chimiques et des munitions conventionnelles immergées au large de Vieques (Puerto Rico) et dans la Baltique est examiné. L’objectif: trouver des solutions appropriées en vue de l’élimination d’armes chimiques immergées dans la Baltique il y une soixantaine d’années et mieux protéger les pêcheurs, les plongeurs ou les promeneurs des plages contre les accidents liés à une exposition, par erreur, à des agents chimiques de combat, notamment au gaz moutarde. Afin de créer des zones dénucléarisées, Green Cross a notamment mené des réunions de discussion et d’information sur les charges explosives contenant des radionucléides au sommet sur la sécurité nucléaire (Nuclear Security Summit).

Avec son programme international Médecine sociale, Green Cross Suisse œuvre en Ukraine, au Japon, en Moldavie, en Russie, en Biélorussie et dans les pays victimes de l’agent orange tels que le Cambodge, le Laos et le Vietnam. Du matériel orthopédique est mis à la disposition des enfants et adolescents vietnamiens handicapés, victimes de l’agent orange. Des microcrédits leur permettent de percevoir un revenu et de s’intégrer dans la société. Une aide à l’entraide continue est proposée à la population vivant dans la zone irradiée de Tchernobyl par le biais des projets Mères et Enfants et des camps thérapeutiques dédiés aux enfants et adolescents. Le programme Médecine sociale introduit des mesures de soutien dans le domaine médical et psychologique et organise des cours de formation afin d’améliorer les conditions de vie des enfants, des jeunes adultes et de leurs familles.

Green Cross Suisse favorise la préservation des ressources en eau indispensables ainsi que l’accès à l’eau potable propre grâce à son programme l’Eau pour la Vie et la Paix. Au Tadjikistan (Chkalovsk), un terril de déchets radioactifs issus du traitement de l’uranium a été entièrement sécurisé à l’aide d’un nouveau mur afin de protéger les hommes et les animaux des radiations. Toujours au Tadjikistan (Gosiyon), des foyers radioactifs ont été découverts, contenant de la poudre d’uranium jaune ainsi que d’autres matières hautement toxiques à l’uranium, à cent mètres des premières habitations au bord de la route. En Europe de l’Est, dans le Caucase et en Asie centrale, Green Cross Suisse poursuit son engagement pour l’élimination de pesticides résiduels enterrés ou stockés de manière inappropriée.

Green Cross Suisse s’engage pour la maîtrise des dommages consécutifs aux catastrophes industrielles et militaires, ainsi que pour l’assainissement des contaminations résiduelles datant de l’époque de la guerre froide. L’amélioration de la qualité de vie des personnes contaminées chimiquement, irradiées et autres se situe au premier plan de notre action, de même que la promotion d’un développement durable allant dans le sens de la coopération plutôt que de la confrontation.

Les objectifs de l’organisation environnementale certifiée ZEWO sont soutenus par le groupe parlementaire Green Cross. Il se compose de 28 Conseillers/Conseillères aux États et de 100 Conseillers/Conseillères nationaux de tous partis.

Fondée par Mikhaïl Gorbatchev, Green Cross International (GCI) est une organisation non gouvernementale indépendante d’utilité publique qui s’efforce, en représentant les intérêts au plus haut niveau et grâce à des projets locaux, de relever les défis mondiaux, liés entre eux, relatifs à la sécurité, au combat contre la pauvreté et à la dégradation de l’environnement. Sise à Genève, GCI entretient un réseau croissant d’organisations nationales dans plus de 30 pays.

img21183.jpg