Société familiale établie à Genève depuis 1915, Grellor est spécialisée dans les services et les métiers de la propreté «Swiss Quality». Dirigée par Pierre Grelly, représentant de la troisième génération, la société a su se montrer avant-gardiste et créative en proposant de nombreuses astuces aux entreprises et particuliers pour devenir leader romand dans son domaine.

Pouvez-vous présenter votre société Grellor à nos lecteurs?
L’aventure Grellor a commencé avec mon grand-père Edouard Grelly et s’est poursuivie avec mon père René. A l’origine, l’entreprise fabriquait et commercialisait des brosses de toutes tailles pour différents systèmes d’outillages artisanaux et industriels. Aujourd’hui, c’est une équipe de 23 collaborateurs qui œuvre dans trois grands domaines d’activités: la conception et distribution de matériel de nettoyage (qui comprend les machines et véhicules automatisés – autolaveuses, balayeuses -, le domaine de la brosserie et les produits d’entretiens qui y sont liés), la protection des bâtiments (barrages anti-saletés…) et le mobilier urbain de récupération de déchets (bornes de propreté, cendriers urbains…).

Comment parvenez-vous à protéger les bâtiments?
Nous les protégeons de la salissure en plaçant des «barrages anti-saletés» aux endroits appropriés. Ce geste simple permet de réduire drastiquement les coûts d’entretien des infrastructures. Concrètement, ce dispositif prend forme par trois types de paillassons qui ont trois fonctions différentes: l’une d’ôter la saleté, l’autre de dessabler, la dernière de sécher. Autre avantage, les barrages anti-saletés peuvent également servir d’antivols de caddies pour les commerces.

Quelle est votre recommandation pour sensibiliser davantage la population au tri des déchets?
La grande majorité de la population sait aujourd’hui que les déchets se recyclent. Il faut donc à la fois continuer d’éduquer les citoyens et mettre à leur disposition un nombre important de bornes de propreté pour qu’il puisse agir en ce sens. Il est très enthousiasmant de voir que la politique à Genève est de multiplier les poubelles pour que les gens en aient toujours une dans leur champ de vision. Quand on en voit une, on s’y dirige plus facilement!

De ce fait, vous vous êtes spécialisé dans le mobilier urbain de récupération de déchets…
Nous travaillons sur la création de bornes de propreté adaptées aux exigences actuelles avec une touche de design et de modernité en plus. Deux exemples illustrent mes propos: les grandes bornes de propreté que l’on trouve à chaque abris-bus et les nouvelles poubelles au «sac jaune»…

Comment est venue l’idée des poubelles au sac jaune qui ont fleuri à Genève?
Le concept est le fruit des réflexions de la Ville de Genève et de notre département innovation. Cette poubelle obéit à un strict cahier des charges. Elle doit être d’une stabilité indiscutable, non déplaçable et ne doit pas réfléchir la lumière, elle doit résister aux intempéries et aux produits agressifs, les sacs doivent être visibles et correspondre au plan Vigipirate bien connu, etc. C’est un modèle de base transformé par Grellor pour la Ville de Genève et l’on peut imaginer que le concept est exportable pour d’autres villes.

Avez-vous d’autres nouveautés sur le marché?
Notre gamme «éco», c’est-à-dire des produits à base de chimie naturelle et donc complètement biodégradables (écodégraissor, écofreshor etc.). En 2009, nous avons également mis au point des désinfectants en cas de pandémie pour les mains et surfaces, de nouveaux cendriers sur pieds pour la voie publique ainsi que notre ligne Ethno (containers aux couleurs de la Suisse avec l’expression «Pays Propre»).

En résumé, quel est votre savoir-faire?
Transmettre les règles et astuces d’un nettoyage irréprochable à notre clientèle en l’accompagnant dans la réalisation de son cahier des charges. En un mot, nous lui proposons le bon produit, le bon outil et la bonne méthode.

Un mot sur votre clientèle?
Nous avons le monde de l’immobilier (régies, conciergeries…), le monde de l’industrie (sociétés horlogères, cliniques et hôpitaux, cabinets d’architectes…), le monde du tourisme (aéroport, grands hôtels, restaurants, remontées mécaniques, CFF, CGN…), les administrations et les centres commerciaux, les insatisfaits des grandes surfaces (ceux qui souhaitent des outils aux dimensions semi-industrielles avec la qualité) et enfin les particuliers.

Votre société accueille également un musée de la brosserie.
Nous l’avons ouvert il y a 13 ans. On y retrouve toute l’histoire des métiers et des outils qui ont fait le succès de l’entreprise familiale. C’est un passage obligé pour tout client et une excuse à la convivialité.

Tous vos articles, produits et services sont-ils certifiés Swiss Quality?
C’est toute notre histoire et notre ambition. Le label concerne autant nos articles que nos services. Grellor ne propose que des produits innovants de fabrication ou de conception suisse, conformes au développement durable et au juste prix… Nous représentons les plus grandes marques de machines, articles et produits de nettoyage (Karcher, 3M, Nilfisk…) ainsi que notre propre marque.

Si vous deviez qualifier votre entreprise en trois mots?
Qualité du produit, qualité du service et qualité des collaborateurs.

img14880.jpg

Pierre Grelly, Administrateur,entouré de Gilbert Fournier, conseiller clientèle et de Francisca de Castro,relations publiques