L’Organisation Mondiale de la Santé reste prudente quant à l’évolution du virus H1N1, malgré les discours politiques plutôt rassurants. Selon l’OMS, le virus pourrait muter et devenir plus virulent. Le docteur K. Fukuda, numéro deux de l’Organisation, a indiqué que la plupart des cas sont relativement bénins, mais il est trop tôt pour en tirer des conclusions. «Nous sommes encore à un stade très préliminaire de l’apparition du nouveau virus», a-t-il rajouté. L’OMS a également indiqué qu’elle allait envoyer pas moins de 2,4 millions d’antiviraux dans 72 pays différents. Ce sont des médicaments qui avaient été stockés par le groupe suisse Roche entre 2005 et 2006.

img12757.jpg

L’OMS reste prudente quant au virus H1N1 et à son évolution.