L’Association familiale  de l’Isère pour enfants et adultes handicapés ""intellectuels (Afipaeim) représente 2 000 familles et amis. Elle gère 3 400 places dans 23 établissements et services répartis sur tout le département, 700 handicapés bénéficiant par ailleurs de son Service d’Accompagnement à la Vie Sociale. Le 18 juin, l’association tenait son assemblée générale à Voiron. Sans surprise, le conseil d’administration qui suivait a réélu Georges Vié à la présidence. Cela témoigne de la confiance que lui renouvellent les familles et les adhérents depuis 2012. 
Il faut dire que depuis sa première élection à la tête de l’AFIP, Georges Vié a su engager l’association dans une nouvelle dynamique en initiant de nombreuses réformes destinées à moderniser son organisation et à gérer de façon efficiente les subventions octroyées par les financeurs publics (Agence Régionale de Santé et Conseil départemental). Cette politique ambitieuse, malgré la période de crise et les budgets contraints, vise à innover pour améliorer sans cesse les conditions de vie des personnes handicapées accompagnées.
Par contre, l’élection de Florence Lombard à la charge de présidente déléguée est une nouveauté. Mais elle n’est pas une inconnue à l’AFIP. Maman d’Amélie, jeune femme polyhandicapée accompagnée en maison d’accueil spécialisée, Florence Lombard milite depuis une trentaine d’années au sein de l’association. Cadre supérieur de santé au CHU de Grenoble en retraite, elle occupait jusqu’à présent la fonction de secrétaire générale. En plus de ce mandat, elle préside la Commission “Relations Usagers Qualité” et la Commission “Santé-accès aux soins des personnes handicapées”. Parallèlement, Florence Lombard participe au développement en Rhône-Alpes de nombreuses formations sur les questions liées au handicap auprès des professionnels de santé du secteur sanitaire et hospitalier. Cette élection marque bien la volonté de l’association d’oeuvrer pour un véritable rapprochement entre le secteur médico-social et le secteur sanitaire. Une nécessité qui s’impose si l’on veut développer de véritables “parcours de vie” pour les jeunes déficients intellectuels. Le nouveau bureau de l’Afipaeim est également constitué de René Redon (secrétaire général), François Chauvet (trésorier) et Daniel Nave (trésorier adjoint).
S. Perrin

2017-07-08