L’acteur australien Heath Ledger, dont la performance dans Le Secret de Brokeback Mountain avait fait l’une des vedettes masculines les plus recherchées du cinéma américain, a été trouvé mort, mardi 22 janvier, à son domicile new-yorkais, dans le quartier de SoHo.

Selon la police, Heath Ledger était étendu sur le sol, et on a trouvé à côté de lui un tube de somnifères, sans qu’il soit encore possible de déterminer les causes de la mort. Ledger venait de terminer le tournage de Dark Knight, de Christopher Nolan, nouvelle aventure de Batman dans laquelle il incarne le Joker, le pire ennemi de l’homme chauve-souris.

Il tenait également l’un des rôles principaux de The Imaginarium of Doctor Parnassus de Terry Gilliam. Cette production devait être tournée entre Londres et un studio de Vancouver (Canada). La partie londonienne du tournage était achevée, et Heath Ledger passait quelques jours à New York en attendant de partir pour le Canada. L’avenir du film de Terry Gilliam est aujourd’hui incertain.

Quant à la Warner Bros, qui distribue Dark Knight, dont la sortie française est fixée au 20 août, elle va devoir assumer une campagne de publicité qui reposait en grande partie sur le personnage qu’incarne Ledger.

Sur la Toile et dans les journaux spécialisés, on peut voir le Joker dessiner un graffiti représentant son rictus avec la mention « Why so serious? » (Pourquoi faire cette tête?). Heath Ledger est né le 4 avril 1979 à Perth, en Australie.

Il n’a pas 20 ans quand il part pour Sydney dans l’espoir, vite réalisé, de devenir acteur. Après quelques petits rôles, il traverse le Pacifique pour tenter sa chance à Hollywood. En 1999, il décroche un premier rôle dans Dix bonnes raisons de te larguer, de Gil Junger, une version de La Mégère apprivoisée destinée aux adolescents.

L’année suivante, il incarne le fils du révolutionnaire américain que joue Mel Gibson dans The Patriot, le chemin de la liberté, de Roland Emmerich. Délibérément, Heath Ledger multiplie les expériences, passant d’une parodie de film de chevalerie (Chevalier, de Brian Hegeland, en 2001) à un petit rôle dans un mélodrame (A l’ombre de la haine, de Marc Forster, en 2003), retournant en Australie pour incarner le bandit national Ned Kelly et prêtant son joli minois à un remake des Quatre plumes blanches.

Casanova, Bob Dylan
Cet éclectisme lui évite d’être cantonné dans les emplois de jeune premier et lui ouvre la voie de rôles plus substantiels. Au côté de Matt Damon, il est l’un des frères Grimm, sous la direction de Terry Gilliam.

En 2004, Ang Lee lui confie l’un des deux premiers rôles du Secret de Brokeback Mountain. Adapté d’une nouvelle d’Annie Proulx, le film raconte l’amour entre deux cow-boys, dans les années 1960. Face à Jake Gyllenhaal, Ledger incarne un homme déchiré entre les conventions de son milieu et son désir, adoptant les gestes et le parler d’un Américain de l’Ouest. A la fin du tournage, il épouse Michelle Williams, qui joue la femme de son personnage dans le film.

Sa performance lui vaut une nomination pour l’Oscar, mais Heath Ledger préfère sélectionner soigneusement les rôles qu’on lui propose plutôt qu’enchaîner film sur film. Depuis Brokeback Mountain, il a été le Casanova des studios Disney et l’un des avatars de Bob Dylan dans I’m Not There de Todd Haynes. Ledger avait également incarné un toxicomane dans Candy, du réalisateur australien Neil Armfield, toujours inédit en France. On le retrouvera, pour la dernière fois, sous le masque grimaçant du Joker.

img7650.jpg

Heath Ledger né le 4 avril 1979 à Perth, décède le 22 janvier 2008 à New York, SoHo dans le sud de Manhattan.