La HES-SO et l’Ecole d’ingénieurs de Changins signent une nouvelle convention de collaboration

Le 29 juin 2006, la HES-SO a signé à Lausanne une nouvelle convention de collaboration avec l’Ecole d’ingénieurs de Changins. Cet accord permettra de renforcer la filière OEnologie de la HES-SO et d’apporter un soutien à l’école en vue de la mise en place des nouveaux diplômes de bachelor dans le cadre de la réforme de Bologne.
Le 29 juin 2006 à Lausanne, la HES-SO, représentée par Mme Anne-Catherine Lyon, Présidente du Comité stratégique, et M. Marc-André Berclaz, Président du Comité directeur, a signé une nouvelle convention de collaboration avec l’Ecole d’ingénieurs de Changins, représentée par MM. Gianni Moresi, Président du Conseil de Fondation, et Conrad Briguet, Directeur.
Fondation de droit privé, l’Ecole d’ingénieurs de Changins (EIC) fait déjà partie du réseau des écoles membres de la HES-SO. Elle lui est liée par une convention datant de 1998. Celle-ci est abrogée et remplacée par la nouvelle convention, qui entrera rétroactivement en vigueur le 1er janvier 2006 pour une durée de 3 ans.

La filière Oenologie
Ce nouvel accord de collaboration a pour objectif de renforcer la filière OEnologie de la HES-SO et d’apporter un soutien aux réformes du concept de formation de l’Ecole en relation avec la mise en place du modèle de Bologne et l’introduction des diplômes de bachelor.
En complément à cet accord, la HES-SO et l’EIC ont établi une convention d’objectifs qui fixe les objectifs à atteindre en matière de formation, de Recherche appliquée & développement et de prestations de services.
La HES-SO confie ainsi à l’EIC les missions d’organiser et conduire l’unique filière de formation en oenologie de Suisse ; de développer et mettre en pratique le savoir-faire issu de la recherche appliquée dans les secteurs économiques partenaires de la filière d’études, notamment en collaboration avec les diverses associations professionnelles ; et de développer des formations continues et des prestations de services dans le domaine « Chimie et sciences de la vie » qui soient adaptées aux besoins des professionnels de la branche et du marché.

Une Autonomie préservée
Les intérêts stratégiques de la HES-SO et ceux de l’EIC ont été pris en compte de façon équilibrée lors de l’élaboration de ce nouvel instrument. L’autonomie de l’école est préservée ; cette autonomie découle du statut de droit privé de l’Ecole et de la spécificité du programme du diplôme OEnologie au sein du paysage HES régional et national.
La HES-SO participe au financement des missions attribuées à l’EIC ; la responsabilité de la réalisation de ces missions incombe toutefois exclusivement au Conseil de fondation de l’EIC. Les organes de la HES-SO peuvent exercer un droit de surveillance en relation avec la convention.
Actuellement, deux des écoles privées membres de la HES-SO lui sont liées par le biais d’une convention de collaboration : il s’agit de l’Ecole d’ingénieurs de Changins et l’Ecole hôtelière de Lausanne.

Contacts :
mandre.berclaz@hes-so.ch
conrad.briguet@iprolink.ch
veronique.beetschen@hes-so.ch

img214.jpg

Les HES renforcent leurs filières de formations