Pour la 2e année consécutive, la HES-SO// GENÈVE mobilise 130 étudiant-e-s et enseignant-e-s dans le cadre du partenariat à l’innovation avec le Paléo Festival Nyon.

HES-SO teste de nouvelles idées
Avec 6 interventions réunissant 7 formations HES différentes*, la HES-SO// GENÈVE confirme sa volonté de tester de nouvelles idées et de mettre les futur-e-s professionnel-le-s à l’épreuve de la réalité dans le laboratoire géant que lui offre la manifestation de la Plaine de l’Asse.

Chiffres
Une installation éphémère futuriste appelée Le Chant des vents, sur 4’000 m2, une action de prévention santé ciblée sur les risques liés à la consommation d’alcool – en complémentarité avec une partie de la campagne du TCS – deux collaborations avec le festival pour renforcer l’accueil du jeune public, la conception et diffusion de tous les clips projetés sur les écrans géants de la manifestation et enfin un sondage auprès des 18-25 ans pour comprendre ce qu’ils attendent des festivals musicaux.

Une coopération tout au long de l’année
L’expérience du premier partenariat avec le festival a conduit la HES-SO// GENÈVE à intégrer systématiquement dans le programme de l’année le travail interdisciplinaire de longue haleine que représente cette collaboration pour les étudiant-e-s. Les enseignant-e-s ont fixé le nombre de crédits ECTS (unité de mesure européenne favorisant la reconnaissance des parcours de formation supérieure) correspondant à l’intervention menée au Paléo Festival Nyon. Les compétences acquises grâce à cette opération sont multiples, au niveau théorique et pratique, autant en «savoir-faire» selon des contraintes professionnelles qu’en «savoir-être» avec les partenaires professionnels, les camarades issu-e-s d’autres formations, les collaborateurs du festival et enfin avec le public.

*architecture, architecture du paysage et architecture d’intérieur, communication visuelle infirmières et infirmiers, économie d’entreprise, travail social

img348.jpg

Ben Harper au Paléo le mardi 18 juillet