« Hors jeu »

par | 24 Avr 2009

Objet de fascination des foules depuis plusieurs générations, le football a pris au cours du XXe siècle une ampleur considérable devenant le sport global par excellence. Avec ses règles et ses techniques, ses artistes qui arpentent les terrains, ses dimensions sociales et symboliques, il constitue un monde à la fois universel et particulier.

Le football comme miroir
Le Dieu-Maradona, le Pape-Blatter ou encore la Courtisane-Victoria Beckham accueillent le visiteur à Conches et lui servent de guide tout au long de l’exposition. Ces personnages hybrides proposent une réflexion sur le football comme miroir permettant de saisir différents processus à l’œuvre dans le monde contemporain. En effet, loin d’être imperméable, l’univers du football présente de multiples facettes permettant d’éclairer de larges pans de nos sociétés.
Dans une muséographie fluide qui rappelle les trajectoires du ballon et les mouvements de foule dans les gradins, l’exposition aborde des thématiques telles que la capacité de l’homme à produire et partager de l’émotion, la «peopolisation» de la société, les inégalités sociales, la construction d’identités individuelles et collectives, le nationalisme, la naissance de nouvelles croyances, la marchandisation de l’humain ou encore les enjeux économiques considérables.

Soucieux d’exposer des sujets d’actualité, le Musée d’ethnographie met en scène le football dans une perspective anthropologique. Certains le décrivent comme un simple opium du peuple, d’autres comme un formidable outil de civilisation. L’exposition «Hors jeu» envisage ce sport-spectacle avant tout comme une activité dont l’étude permet de s’interroger sur la complexité du monde dans lequel nous vivons.

img12622.jpg

L’exposition se tient au Musée d’Ethnographie de Genève jusqu’au 26 avril 2009.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Publicité

Pin It on Pinterest