En août 2007, l’hôtellerie a enregistré en Suisse 4,12 millions de nuitées, soit une augmentation de 3,7% (+146’000) par rapport au même mois de 2006. Cette progression est imputable principalement aux hôtes étrangers (+4,8%). La demande indigène semble avoir été plus sensible à la météo pluvieuse du mois d’août et enregistre ainsi une hausse plus timide (+1,9%). Tels sont les derniers résultats provisoires de la statistique de l’hébergement touristique de l’Office fédéral de la statistique (OFS). Le nombre cumulé de nuitées de janvier à août 2007 atteint 25,8 millions. Ce sont 3,6% de plus qu’à la même période de 2006 qui était elle-même déjà excellente. Cette augmentation est à mettre sur le compte de la clientèle étrangère (+5,8%) dans la mesure où la demande indigène ne génère qu’une hausse de 0,5% des nuitées.

Nettement plus de nuitées des touristes d’Allemagne et des Pays du Golfe
En termes absolus, la demande qui a connu la plus forte hausse par rapport à août 2006 est encore une fois celle des hôtes allemands (+35’500). Ils sont suivis par les visiteurs en provenance des Pays du Golfe (+32’600), excellents clients des fêtes de Genève et dont la durée de séjour est de loin la plus longue de tous les hôtes (4,3 nuits en moyenne). Une baisse de la demande étrangère est en revanche enregistrée en priorité pour les touristes belges (-16’200) et japonais (-11’900). En termes relatifs, le nombre de nuitées a augmenté de 8% pour les visiteurs en provenance d’Asie et de 4,9% pour ceux du continent européen (sans les Suisses). Les visiteurs des marchés à fort potentiel de développement ont également connu une évolution substantielle. On peut citer notamment les touristes en provenance de l’Inde (+20%), de la Chine (sans Hongkong; +19%) et de la Russie (+17%).

Trois régions alpines enregistrent le plus grand nombre de nuitées
Avec 649’000 nuitées enregistrées en août 2007, les Grisons sont, comme au mois de juillet, la région touristique la plus fréquentée. Elle est suivie par le Valais (492’000) et par l’Oberland bernois (478’000). Les Grisons et le Valais enregistrent des légères hausses respectives de 1,7% et 2,8%. Les plus fortes progressions en termes relatifs sont quant à elles enregistrées par la région lémanique (+12%), le Plateau suisse (+11%), Fribourg (+11%) et Genève (+8,5%). Le Tessin semble avoir subi plus durement l’impact des conditions météorologiques défavorables en accusant une baisse de 3,7% des nuitées par rapport à août 2006.

img6537.jpg

Le mauvais temps n’a pas découragé la clientèle des hôtels de Suisse.