Confrontés notamment à une augmentation des frais, en lien avec la pleine application de l’accord signé entre le Conseil d’Etat et le Cartel, et à un blocage de l’indemnité versée par l’Etat (appelée avant subvention), les Hôpitaux universitaires de Genève ont lancé l’opération Victoria pour équilibrer les comptes de ces prochaines années. L’objectif de cette démarche ? Adapter le dispositif de soins aux nouveaux besoins des patients, rechercher des synergies avec des partenaires des soins de santé, lutter contre le gaspillage et les dépenses inutiles et surtout maintenir la qualité et la sécurité des soins. Pour 2008, l’écart entre dépenses et recettes est estimé à 24 millions de francs. Cet été, tous les départements, services et directions ont réfléchi à des mesures pour améliorer leur fonctionnement. Une soixantaine de propositions ont été émises et seront examinées prochainement par les différentes instances (comité de gestion, comité de direction, conseil d’administration). Le vote du conseil d’administration des HUG interviendra le 13 décembre prochain.

Deux unités vides de Loëx fermées
En fait, deux unités dont la fermeture est envisagée officiellement en 2008, accueillaient jusqu’alors des patients en fin de traitement (en attente de placement en EMS), c’est-à-dire dont l’hospitalisation, au regard de la LAMal, n’est plus justifiée médicalement. Suite à l’ouverture de trois établissements médico-sociaux (EMS) sur le canton de Genève, ces unités sont vides depuis plusieurs mois. Cette situation devrait perdurer puisqu’après les 198 nouveaux lits EMS ouverts entre avril et juin 2007, plus de 200 lits supplémentaires d’EMS seront bientôt disponibles. La mise en place par la Fédération genevoise des EMS d’une centrale pour gérer la liste des lits disponibles facilitera le travail des HUG pour organiser la sortie des patients de l’hôpital dans de bonnes conditions.

img6471.jpg

Cet été, tous les départements, services et directions ont réfléchi à des mesures pour améliorer leur fonctionnement.