Lundi 14 juillet en fin de matinée, les habitants du village se sont retrouvés devant la mairie ""afin de se rendre, en cortège, jusqu’au monument aux morts pour la Fête nationale. Cette cérémonie conduite par le maire, David Emeraud, s’est déroulée en présence d'enfants et de représentants du monde combattant.
C’était un jour de fête, mais aussi un jour de grande fierté pour Montcarra, qui arrive à faire se déplacer la jeune génération dans l’objectif de faire perdurer le devoir de mémoire. Voilà un bel exemple donné par cette commune rurale, l’une des plus petites du territoire des “Balmes Dauphinoises”. Après le dépôt de gerbes suivi d’une minute de silence, David Emeraud ne manquait pas, dans son intervention, de rappeler toute la fidélité que chacun doit avoir envers la devise de la République Française. Le maire soulignait : «Nous devons affirmer notre attachement à l’histoire ainsi qu’aux Droits de l’Homme. Il revient à nous tous de réveiller en permanence la conscience collective, de la ranimer et de la raviver.»
N’oublions pas que la Fête nationale, instaurée par une loi de 1880, fait référence à une double date : la prise de la Bastille, jour symbolique de la fin de l’absolutisme, de la société d’ordres et des privilèges, mais aussi au 14 juillet 1790, jour d’union nationale lors de la Fête de la Fédération. David Emeraud concluait son message en souhaitant à l’assistance une bonne fête populaire ! La cérémonie se prolongeait dans la convivialité autour du verre de l’amitié.
C. Muet

2015-07-25