Muni d’une longue expérience dans l’enseignement en France, en Angleterre – dans tout ce qui touche les langues, l’éducation, et les organisations internationales – le voici à Genève! Tout a commencé il y a trois mois lorsque Franck d’Everlange intègre le poste de Responsable sectoriel Langues et formateur de français au sein de l’ifage. Ce métier est fait pour lui et il le dit…

Quelle image donneriez-vous à votre secteur d’activité?
Nous avons quatre grands départements qui sont le français, l’anglais, l’espagnol et l’allemand. Il y a des cours de préparation à des examens de cadre européen, des cours permettant de développer l’écrit, des cours du niveau débutant à la préparation d’examens qui permettent l’entrée à l’université… Par ailleurs d’autres langues telles que l’italien, le russe, le chinois, l’arabe, le portugais ou le langage des Signes accueillent des candidats toujours plus motivés.

Travaillez-vous avec des entreprises?
Bien sûr, nous donnons des cours dans les entreprises, organisations internationales, banques… Certaines nous contactent parce que leurs employés ont parfois besoin d’apprendre l’allemand ou l’anglais, c’est ce qu’on appelle des «cours à la carte». Cela peut durer 1 mois, 2 mois, 6 mois selon l’évolution d’apprentissage. Nous préparons aussi aux diplômes tels que «proficiency of Cambridge», «DELF-DALF», «First Certificate»…

Etes-vous un passionné?
Oui. Si vous décidez d’être professeur, à mon sens il est très important d’être passionné par l’enseignement. Vous ne pouvez pas vous permettre d’être un robot… Il faut d’ores et déjà avoir la passion d’aimer les gens, la passion de vouloir communiquer quelque chose, et rester humble car finalement les apprenants vous donnent aussi énormément. Nous avons cette optique de rendre le cours vivant, ludique, de casser ce rapport de «prof à l’élève». C’est un réel échange!

img7585.jpg

Franck d’Everlange, Responsable sectoriel Langues et formateur de français au sein de l’ifage.