Amour contrarié, enfant trouvé, fratrie brisée, tragique marginalité… Des ressorts mélodramatiques éprouvés font du Trouvère l’un des opéras les plus célèbres du répertoire. Dans cette œuvre de la maturité verdienne, voix et orchestre se donnent le mot pour pénétrer jusqu’à l’âme du spectateur. La partition confronte ainsi des sérénades aux accents nocturnes, des chants de combat belliqueux, des chœurs empreints d’une religiosité inquiète et des couplets tziganes brûlants comme la flamme. Cette partition assure depuis un siècle et demi le succès d’un opéra devenu un mythe autant qu’un must. Pour de plus amples informations, vous pouvez consulter le site suivant: http://www.geneveopera.ch.

img13153.jpg

L’opéra se tient au Grand Théâtre de Genève jusqu’au 23 juin prochain.