Le fait que vous trouviez votre maison absolument charmante et fonctionnelle n’est en aucun cas une garantie que chacun partage votre point de vue. Ainsi, si vous avez un bien immobilier à vendre, mieux vaut qu’il corresponde aux attentes des acheteurs potentiels. Dans les faits, vous obtiendrez sans doute un bon prix de votre villa moderne, lumineuse, bénéficiant d’une bonne isolation et possédant au moins une grande pièce à vivre de plain pied. En revanche, votre maison sur sous-sol, typique des constructions des années 50 à 70, subira invariablement une décote de l’ordre de 30%.

C’est en tout cas le constat dressé par le réseau Amepi Bressan (Association de Mandat Exclusif des Professionnels de l’Immobilier) réunissant sept agences immobilières installées sur Bourg-en-Bresse. En 30 mois d’existence, elles ont cumulé un total de 800 ventes dans un rayon de 20 km autour de la ville-centre, dont elles ont pu déduire quelques statistiques.

Il en ressort que 60% des ventes concernent des maisons et 40% sont réservés aux appartements. Concernant les budgets, après une correction significative au cours des dernières années, on constate désormais que 73% des ventes concernent des biens dont le prix est inférieur à 200 000 euros, et près d’un appartement sur deux se négocie même en dessous de 100 000 euros. A l’opposé, seul 1% des transactions concerne des prix supérieurs à 400 000 euros.

Serait-ce alors le bon moment pour acheter ? Les taux de crédit historiquement bas soutiennent cette hypothèse. Malheureusement, l’augmentation des droits de mutation, la fiscalité complexe et l’application de la loi ALUR apparaissent comme autant de frein pour les investisseurs…

Le réseau Amepi Bressan regroupe l’Agence Chatelet, AMB immobilier, Arthur Immo, Agence Era , Guy Hoquet, Laforet et Orpi.

Stéphane Coltice