Selon un sondage effectué par l’UBS, l’industrie suisse va devoir affronter un vent contraire durant les prochaines semaines. La situation établie durant le printemps dernier se tasse au même rythme que la dégradation conjoncturelle en cours, alimentée par la crise financière internationale. L’UBS indique par ailleurs que le nombre des entreprises ayant signalé une meilleure activité au troisième trimestre a diminué tandis que celles faisant part d’une détérioration augmenteraient. Les industries horlogère et alimentaire tirent malgré tout leur épingle du jeu.

img10579.jpg

L’industrie suisse devrait affronter une période difficile dans les prochaines semaines.