Le nombre des mesures d’internement exécutées dans les établissements pénitentiaires a augmenté de deux fois et demie entre 1992 et 2006, passant de 83 à 218. Le code pénal, en vigueur jusqu’en 2006, distinguait deux types de mesures d’internement: celle concernant les délinquants d’habitude et celle des délinquants anormaux. Alors qu’ils étaient encore 37 à la fin de 1992, les délinquants d’habitude internés étaient deux fois moins nombreux fin 2006 (19 personnes). En ce qui concerne les délinquants anormaux internés, l’évolution a par contre été différente: leur nombre a quadruplé, passant de 46 (fin 1992) à 199 (fin 2006) en raison d’une pratique plus restrictive en matière de libération. Les 218 personnes internées étaient pour la plupart des hommes (92%), d’un âge moyen de 44 ans et de nationalité suisse (77%).

img6756.jpg

218 personnes sont internées dans les établissements pénitentiaires.