Pas de chance !
Un Genevois, né en 1965 et domicilié à Chêne-Bourg, a été prévenu de l’infraction à l’article 91 de la LCR (conducteur pris de boissons).
Vendredi 16 juin, dans la soirée, ce Monsieur roulais sur la rue Adrien-Lachenal en direction de la place des Eaux-Vives, en provenance de la place Emile-Guyénot. A un certain moment, le passager de la voiture a hélé une piétonne et lui a fait des propositions indécentes. Il s’est avéré que cette piétonne était une inspectrice de police. Après s’être identifiée auprès du passager avec sa carte de police pour lui demander des explications, elle s’est penchée pour regarder à l’intérieur du véhicule, elle a constaté que le conducteur était visiblement sous l’emprise de l’alcool. Une patrouille de gendarmerie est intervenue et, en effet, les agents ont remarqué que ce chauffeur présentait des signes extérieurs d’ébriété. Ce Genevois a été soumis au test de l’éthylomètre qui a indiqué un taux d’alcool dans l’haleine de 2,37 ‰. Vu ce qui précède, il a été interpellé, puis entendu par un Officier de Police et relaxé.

Trop vite !
Un ressortissant Français, né en 1970 et domicilié à Annecy-le-Vieux, a été prévenu de l’infraction à l’article 90.2 LCR (circuler à une vitesse supérieure à celle autorisée).
Le vendredi 16 juin, en début de soirée, ce conducteur circulait sur l’autoroute A1 en direction de la France à grande vitesse sur la voie de circulation de gauche et ce, entre les PK 13.000 et 10.000, où se trouve un chantier. Entre ces deux points la vitesse a été limitée à 60 km/h. Cette Renault Clio diesel a été suivi par un véhicule de police équipé d’un système « MULTAVISION » sur une distance d’environ deux kilomètres. Il a été mesuré que la vitesse moyenne s’est élevée à 177 km/h. Finalement et après toutes les déductions faites selon les directives fédérales, il s’avère que cet automobiliste a dépassé la vitesse autorisée de 49 Km/h.
Vu ce qui précède, il a été interpellé puis entendu par un Officier de Police et relaxé.

img108.jpg

La police veille !