L’industrie pharmaceutique suisse s’oppose aux importations parallèles et aux baisses de prix des médicaments imposées par l’Etat. Ces interventions poussent la branche à investir moins et à commercialiser plus tard des nouveaux médicaments en Suisse. Des baisses trop importantes des brevets pourraient à long terme avoir des effets négatifs sur l’économie, car cela réduit le rendement des entreprises. Quant à l’industrie, cela risque de retarder la mise sur le marché de médicaments novateurs.

img6473.jpg

Selon une étude établie par Interpharma, des baisses trop fortes pourraient à long terme avoir des effets négatifs sur l’économie.