La première section de la nouvelle exposition consacrée aux invertébrés est ouverte depuis mai. Alors que l’ancienne exposition regroupait essentiellement les spécimens par ordre systématique, la nouvelle ajoute des vitrines thématiques dans lesquelles différents groupes d’animaux illustrent un sujet particulier. Cette approche comparative permet de mieux mettre en valeur aussi bien la diversité que les similarités des invertébrés. Relevons que tous les textes sont rédigés en français et en anglais..

Quatre vitrines présentent, selon la classification systématique, les principaux groupes d’invertébrés : arthropodes, mollusques et échinodermes. Les six autres vitrines illustrent des aspects de la biologie en utilisant des invertébrés de différents groupes. Les thèmes abordés touchent l’évolution des grands groupes d’animaux, les formes et leurs variations, l’importance relative des lignées existantes sur notre planète ou les espèces qui ont des caractéristiques extraordinaires.
Un espace, qui incite à la contemplation de la beauté du vivant, montre une collection remarquable de coquilles de spondyles (gastéropodes).

Si les options muséographiques sont assez différentes d’une vitrine à l’autre, plusieurs éléments assurent une continuité esthétique et logique. Parmi eux signalons les panneaux lumineux, avec leur citation, qui présentent chaque thème ainsi que le « code couleur » des étiquettes. Ce dernier, basé sur la vitrine qui présente la diversité des invertébrés, permet de savoir immédiatement à quelle grande lignée évolutive appartient chaque spécimen. Une façon simple de comprendre « qui est proche de qui » dans le foisonnement des formes de vie animale.

img17950.jpg

Quatre vitrines présentent, selon la classification systématique, les principaux groupes d’invertébrés : arthropodes, mollusques et échinodermes.