La Clinique de Genolier vient d’annoncer le lancement du système de radiothérapie intra-opératoire (IORT) pour son unité de sénologie, ce qui constitue une première suisse dans le traitement du cancer du sein. Le traitement traditionnel, qui consiste en l’irradiation postopératoire sur 6 semaines de la totalité de la glande mammaire, peut être grâce à l’IORT remplacé par une irradiation unique, de volume plus limité. Un petit accélérateur linéaire, placé dans la salle d’opération, à côté de la patiente, délivre pendant quelques minutes seulement un faisceau d’électrons au niveau du lit tumoral, après que la lésion ait été réséquée par le chirurgien. Ainsi, la distribution de la dose, qui évite les zones saines périphériques, est maximale au niveau des tissus tumoraux. Tous les cancers du sein ne sont cependant pas justiciables de ce type de technique, qui est essentiellement réservée aux tumeurs détectées à un stade précoce, et cela dans le cadre de protocoles bien codifiés.

Procédé moins pénible et contraignant pour la patiente, l’IORT présente une efficacité comparable et, selon les données récemment publiées, offre des garanties identiques à celles de la radiothérapie externe conventionnelle. L’irradiation est appliquée directement dans la salle d’opération. L’importante réduction du temps d’exposition aux rayons (d’environ 30 séances à une seule) permet, entre autres, de réduire considérablement les coûts indirects de traitement, liés aux déplacements journaliers par exemple. L’investissement réalisé pour l’achat de cet équipement s’élève à CHF 1.5 millions. La Clinique de Genolier, jouant un rôle de pionnier en la matière, souhaite renforcer sa position de référence dans la politique globale de lutte contre le cancer.

img6831.jpg

IORT: une première suisse dans le traitement du cancer du sein à la Clinique de Genolier.