La séance du Conseil des Suisses de l’étranger (CSE) qui s’est tenue ce samedi à Brunnen a été marquée par l’élection d’un nouveau membre au sein du comité de l’Organisation des Suisses de l’étranger (OSE). La conseillère nationale (PLR/VD) Isabelle Moret prend ainsi la place laissée vacante par Jacques-Simon Eggly. Le reste de la séance s’est déroulé sous le signe des assurances avec un état des lieux de la situation des Suisses de l’étranger face à l’AVS, l’AI et aux assurances maladie.

Isabelle Moret élue au sein du comité

Avocate de formation, Isabelle Moret est conseillère nationale pour le Parti libéral-radical (PLR) du canton de Vaud depuis 2006. Vice-présidente du PLR entre 2008 et aujourd’hui, ses thèmes de prédilection sont l’économie, l’immigration, la question des bilatérales et la santé. Elle est ainsi membre de la commission des institutions politiques ainsi que de celle de la sécurité sociale et de la santé publique. L’OSE se réjouit d’accueillir dans son comité une personne au fait des sujets importants pour la Cinquième Suisse et qui a elle-même été Suissesse de l’étranger.

AVS/AI et assurance maladie, état des lieux

A travers deux ateliers, les délégués du CSE ont esquissé l’état des lieux des besoins et des problèmes rencontrés par les Suisses vivant à l’étranger en lien avec l’AVS, l’AI et l’assurance maladie. Ils ont pu, sur ces sujets, s’entretenir avec Jürg Brechbühl, directeur de l’Office fédéral des assurances sociales, Patrick Schmied, directeur de la Centrale de compensation ainsi qu’Oliver Peters, vice-directeur de l’Office fédéral de la santé publique. La situation selon le pays de résidence, mais aussi l’âge et l’état de santé de la personne concernée peut différer très fortement, sans compter les nombreuses exceptions existantes. Les Suisses de l’étranger peinent à trouver les informations spécifiques dont ils ont besoin.

Priorités 2016

Pour l’exercice en cours, l’amélioration du mode d’élection des délégués du CSE – le système actuel, indirect, fonctionne par l’entremise des associations suisses à l’étranger – est une priorité. En cette année anniversaire, le développement d’une vision à moyen terme de l’OSE – son public et ses objectifs – est aussi primordial. Enfin, les quatre sujets sur lesquels la Cinquième Suisse doit être défendue sont les relations bancaires, le vote électronique, le droit de vote ainsi que les assurances sociales, au coeur des discussions de ce jour.

img21064.jpg