Tout le monde l’appelle Jimmy, Aurélien Omer est le colosse qui travaille dans l’ombre de la grande équipe du Genève-Servette Hockey Club. Responsable du matériel, proche des joueurs, il connaît toutes les ficelles du métier depuis 15 ans et du club genevois depuis 8 saisons. Pour lui, c’est un vrai travail d’amour.

Jimmy, que fais-tu au GSHC?
Je suis responsable du matériel, de son entretien et de ses réparations, du rangement des vestiaires et de la gestion des stocks… Je suis arrivé au club l’année de la montée en Ligue A. Je débute donc ma 8ème saison au Genève-Servette! La seule responsabilité qui incombe aux joueurs, c’est leur sac de hockey. Tout le reste est sous ma responsabilité avec mon adjoint Christian. J’espère que je ne ferai jamais un autre métier, it’s a labor of love!

Aurélien, d’où te vient ton surnom de Jimmy?
La personne qui m’a appris mon travail de StickBoy en France lorsque j’avais 13 ans s’appelait Jean-Marie, il était petit et gros comme moi, et tout le monde l’appelait Jimmy. Lorsqu’il est parti, ce surnom m’a suivi et j’ai même pris sa place de chef matos au sein du Hockey Club de Reims, je n’avais que 14 ans.

Ton métier en quelques chiffres?
On fait souvent référence aux centaines de mètres de tape utilisés par les joueurs, aux milliers de kilomètres parcourus à travers la Suisse et aux kilos de poudre de lessive utilisés par mois… C’est le minimum pour suivre l’équipe toute l’année et leur préparer leurs combis, bas, maillots et serviettes de bain à chaque match. Ajoutez à cela un peu de couture et toutes les réparations des équipements et je suis bon à marier, d’ailleurs, je le suis déjà…

Quelle est pour toi la meilleure saison du GSHC?
2007-2008, c’est sûr! J’avais senti que nous montions en puissance depuis quelques saisons. J’avais eu la même sensation quand je travaillais à Reims et que nous avions fini par être champion. Chaque année nous progressons et notre structure se professionnalise, je pense qu’on tient le bon bout!

Et ton meilleur souvenir?
L’accession du GSHC en finale de toute évidence! Sinon, je travaille aussi pour l’équipe de France lors des championnats du Monde. J’ai fait avec eux la qualification olympique l’année dernière et également participé aux JO à Salt Lake City en 2002. C’était quelque chose d’incroyable!

Quels sont les joueurs qui t’ont le plus marqué au GSHC?
Philippe Bozon, c’est un personnage. Aujourd’hui, il s’occupe de l’équipe de France des moins de 20 ans. Patrice Brasey également, un joueur de la vieille école qui était au GSHC à mon arrivée.

Un pronostic pour la saison 2009-2010?
Je ne fais jamais de pronostics, ça porte la poisse. Un conseil, si vous êtes un jour en finale, n’amenez pas de champagne avant d’être sûr d’avoir gagné. C’est sûr et certain que vous perdrez le match!

Quel est l’objet que tu prends à chaque match et dont tu ne te sers jamais?
Mon équipement à moi… ! (rires) À part ça, des lacets de 300 centimètres paraffinés. Je les emmène partout mais personne ne me les a jamais demandés en 8 ans… Mais je sais que si un jour je ne les prends pas, on me les demandera, c’est certain!

img13790.jpg

Aurélien Omer alias Jimmy, Chef matériel du GSHC