Vendredi 18 avril, les 68 délégués de la Communauté d’Agglomération “Porte de l’Isère” (CAPI) ""se sont retrouvés à la salle de l’Isle, à L’Isle d’Abeau, afin de procéder à l’installation du nouveau conseil communautaire et par là-même à l’élection de l’exécutif. Ainsi, à l’ordre du jour de cette séance d’installation, figuraient l’élection du président, la détermination du nombre de vice-présidents, l’élection des vice-présidents et une délibération portant sur la délégation d’attribution accordée par le conseil communautaire au président.
C’est le président sortant, Alain Cottalorda, qui ouvrait la séance avant de laisser la place, comme le stipule la loi, au doyen d’âge et au benjamin de l’assemblée. Il s’agissait de Claude Bérenguer, adjoint à Saint-Quentin-Fallavier, et d’Alexandre Ghibaudo, adjoint à Bourgoin-Jallieu, âgé de 24 ans. Trois élus se portaient ensuite volontaires pour être assesseurs à l’heure des votes : Evelyne Michaud, Virginie Pfanner et Jean-Claude Pardal.
Pour sa dernière prise de parole en tant que président, Alain Cottalorda revenait sur ses six années de mandature à la tête de la structure intercommunale.  L’ancien maire de Bourgoin-Jallieu soulignait : «Nous avons vécu six années exaltantes. J’ai deux choses à vous dire, plutôt deux conseils à formuler. Pour que cela fonctionne bien au sein de la CAPI, il ne faut pas perdre de vue que le consensus est indispensable au quotidien, mois après mois. Un consensus qu’il faut rechercher encore et toujours. Evitez qu’il y ait des gagnants et des perdants. Il y a 68 élus gagnants et 23 communes gagnantes ! Il convient aussi d’ouvrir les yeux au-delà de notre périmètre. Il vous faudra être forts pour assumer les défis de ces prochaines années. Ce qui vous attend, c’est cette marche indéfiniment pire qu’il y a sept ans. Enfin, c’est plutôt exaltant. Le train qui est en marche ne vous permettra pas de vous arrêter. Il faudra de l’ambition pour grimper des montagnes. Ce mandat sera fait de prospectives et non de science-fiction. La CAPI a réussi à exister. Aujourd’hui, elle est reconnue. Ne ménagez pas votre peine. La CAPI n’est pas un lieu pour préparer sa retraite. C’est un lieu où l’on passe des jours et des nuits et où les week-ends n’existent pas. Il s’y passe une activité intense !»
Après ces bons mots et ces bons conseils, la parole était donnée à Claude Bé-renguer. Avant cette élection à la présidence de la Communauté de communes, six candidats s’étaient dévoilés : Raymond Feyssaguet (Villefontaine), Jean-Pierre Girard (Bourgoin-Jallieu), Damien Michallet (Satolas-et-Bonce), Jean Papa-dopulo (Four), Guy Rabuel (Ruy-Montceau) et Eugène Rey (Meyrié). Puis ils n’étaient plus que cinq, Damien Michallet ayant retiré sa candidature. Vendredi dernier, à l’appel des candidats, ils n’étaient plus que deux : Jean Papa-dopulo et Eugène Rey.
Après que chacun des candidats ait expliqué pourquoi il briguait les suffrages de ses pairs, les délégués des 23 communes étaient appelés à passer aux urnes. Pour l’élection du président, les édiles sont passés dans l’isoloir. Après dépouillement, c’est Jean Papadopulo, maire de Four, qui était proclamé président de la CAPI pour la mandature 2014/2020. Il avait été élu avec 50 voix sur 68 votants, Eugène Rey recueillant 18 voix. 
Pour Jean Papadopulo, il n’y a aucun doute sur sa motivation. Il déclarait : «C’est avec enthousiasme et conviction que je remplirai cette fonction de président. Je ne perds pas de vue que les problèmes de chacun doivent être les problèmes de tous. Nous de-vons travailler ensemble dans un seul territoire, chacun devant avoir le sentiment d’appartenance à une intercommunalité.» Jean Papadopulo remerciait ensuite monsieur Porcher, qui est venu le chercher en 1994. Il n’oubliait pas non plus de remercier son épouse qui le soutient dans son choix d’élu de la République et d’homme public. Tout au long de son mandat de président de la CAPI, le maire de Four s’emploiera à faire en sorte que «que toutes et tous travaillent ensemble, dans un climat de confiance et de loyauté.» Il ajoutait : «Nous nous emploierons à optimiser nos moyens financiers et à renforcer les liens entre la CAPI et les citoyens.»
Les choses étant dites, Jean Papadopulo présidait la séance et proposait aux élus de fixer le nombre de vice-présidents à quinze. Cette délibération était approuvée à l’unanimité. A 16h, le nouveau président proposait une pause avant de reprendre le cours de cette séance. A 16h45, le conseil communautaire reprenait. Afin d’accélérer les choses, Jean Papadopulo proposait aux élus de se passer de l’isoloir pour élirer les vice-présidents. C’est de leur place que les délégués préparaient leur vote avec les enveloppes déposées sur les tables. A 19h05, le moment était venu de procéder à la première photo officielle de ce nouveau conseil communautaire !

Le résultat des votes des délégués
""Président
Jean Papadopulo (maire de Four) : 50 voix. Eugène Rey (maire de Meyrié) : 18 voix.
1er vice-président Vincent Chriqui (maire de Bourgoin-Jallieu) : 50 voix (12 bulletins blancs, 5 bulletins nuls, un bulletin au nom d’Eugène Rey).
2e vice-président Raymond Feyssaguet (maire de Villefontaine) : 47 voix (16 bulletins blancs, 4 bulletins nuls, un bulletin au nom d’Alain Berger)
3e vice-président Joël Grisollet (maire de L’Isle d’Abeau) : 51 voix (13 bulletins blancs, 3 bulletins nuls). Alain Mary (Domarin) s’est également porté candidat. Il a obtenu  une voix.
4e vice-président Patrick Margier (maire de La Verpillière) : 51 voix (13 bulletins blancs, un bulletin nul, un bulletin au nom d’Eugène Rey, un bulletin au nom de Daniel Gaude, un bulletin au nom d’Olivier Dias).
5e vice-président Claude Berenguer (adjoint à Saint-Quentin-Fallavier) : 52 voix (10 bulletins blancs, 3 bulletins nuls, un bulletin au nom de Didier Bouillot et 2 bulletins au nom d’Hélène Bulliod).
6e vice-président Guy Rabuel (maire de Ruy-Montceau) : 52 voix (13 bulletins blancs, un bulletin nul, un bulletin au nom d’Eugène Rey, un bulletin au nom d’Hélène Bulliod).
7e vice-présidente Evelyne Michaud (maire de Saint-Savin) : 53 voix (12 bulletins blancs, un bulletin nul, un bulletin au nom d’Eugène Rey, un bulletin au nom d’Annick Arnold).
8e vice-président Jean-Pierre Girard (adjoint à Bourgoin-Jallieu) : 46 voix (18 bulletins blancs, un bulletin nul, un bulletin au nom d’Alain Berger, un bulletin au nom de Cyril Marion, un bulletin au nom de Frédérique Pénavaire).
9e vice-président Patrick Nicole-Williams (Villefontaine) : 41 voix (22 bulletins blancs, un bulletin nul, un bulletin au nom de Robert Aubin, un bulletin au nom d’André Borne, 2 bulletins au nom d’Olivier Dias).
10e vice-président Jean-Bernard Griotier (L’Isle d’Abeau) : 52 voix (14 bulletins blancs, un bulletin nul, un bulletin au nom de Danielle Hanique).
11e vice-président Michel Rival (maire de Nivolas-Vermelle) : 53 voix (12 bulletins blancs, un bulletin au nom de Jean-Claude Pardal, un bulletin au nom de Danielle Hanique).
12e vice-président Damien Michallet (maire de Satolas-et-Bonce) : 52 voix (15 bulletins blancs, un bulletin au nom de Virginie Pfanner).
13e vice-présidente Annick Arnold (maire de Maubec) : 48 voix (16 bulletins blancs, 3 bulletins au nom de Danielle Hanique, un bulletin au nom de Virginie Pfanner).
14e vice-président Olivier Chanel (maire de Sérézin-de-la-Tour) : 50 voix (13 bulletins blancs, 2 bulletins nuls, un bulletin au nom d’André Ziercher, un bulletin au nom de Catherine Simon, un bulletin au nom de Nadine Roy).
15e vice-président Jean-Rodolphe Genin (Bourgoin-Jallieu) : 49 voix (15 bulletins blancs, un bulletin nul, 2 bulletins au nom d’André Borne, un bulletin au nom de Jean-Claude Pardal).

Les élus au conseil communautaire
Le conseil communautaire est composé de 68 élus et de 12 suppléants. Notez que sur les 23 maires élus lors des élections municipales, dix sont de nouveaux maires. A cela, précisons que 53 % des conseillers communautaires sont de nouveaux élus et que 54 % ont entre 51 ans et 60 ans. La parité n’est pas au rendez-vous puisque 60 % des élus communautaires sont des hommes (41 hommes et 27 femmes). 
Titulaires : Alain Berger (Badinières), Robert Aubin, André Borne, Hélène Bulliod, Vincent Chriqui, Olivier Dias, Hélène Duplat, Jean-Rodolphe Genin, Alexandre Ghibaudo, Jean-Pierre Girard, Danielle Mulin, Annick Neron, Jean-Claude Pardal, Frédérique Pénavaire, Virginie Pfanner, Emmanuelle Spadone (Bourgoin-Jallieu), Daniel Gaude (Châteauvilain), Michel Laude (Chè-zeneuve), Nadine Roy (Crachier), Alain Mary (Domarin), André Ziercher (Eclose), Jean Papadopulo (Four), Patrick Margier, Pascale Sautarel-Bidard, Nicolas Sielanczyk, Guy Vassal (La Verpillière), Bernard Marmonier (Les Eparres), Jean-Marie Bosch, Céline Goichot, Jean-Bernard Griotier, Joël Grisollet, Cyril Marion, Henriette Salra-Pinchon, Catherine Simon, Chantal Taylor, Christian Thermoz (L’Isle d’Abeau), Annick Arnold (Maubec), Eugène Rey (Meyrié), Michel Rival, Graziella Bertola-Boudinaud (Nivolas-Vermelle), Marie-Claire Lainez, Pierre Mollier, Guy Rabuel (Ruy-Mont-ceau), Anne Chaumont-Puillet, Michel Guérin (Saint-Alban-de-Roche), Michel Bacconnier, Claude Bérenguer, David Cicala, Andrée Ligonnet (Saint-Quentin-Fallavier), Marie-Dominique Brohet, Fabien Durand, Evelyne Michaud (Saint-Savin), Stéphanie Aubignat, Damien Michallet (Satolas-et-Bonce), Olivier Chanel (Sérézin-de-la-Tour), Didier Bouillot (Succieu), Dominique Berger, Danielle Hanique (Vaulx-Milieu), Jean-Christophe Dura, Raymond Feyssaguet, Jeannine Guil-lerminet, Frédéric Hugon, Joëlle Huillier, Michel Imbert, Carine Kopferschmitt, Patrick Nicole-Williams, Danielle Penot et Myrianne Sapet (Villefontaine).
Suppléants : Jean Badin (Badinières), Georges Du-rand (Châteauvilain), Guy Barnier (Chèzeneuve), Jean-Guy Badin (Crachier), Guy Drevet (Domarin), Valérie Pellet (Eclose), Eric Doyen (Four), André Loup (Les Eparres), Paulette Jay (Maubec), Alain Chmilewsky (Meyrié), Daniel Wajda (Sérézin-de-la-Tour) et Corinne Paquier (Succieu).
Carole Muet


2015-04-24