Après l’échec de la vente de son portefeuille immobilier, le groupe Jelmoli porte plainte contre le consortium israélien qui s’est rétracté, estimant le prix de 3,4 milliards de francs trop élevé. Le contrat ne stipulait aucune clause concernant un éventuel retrait. A noter que le groupe Jelmoli avait annoncé la vente, le 31 juillet dernier, aux groupes Blenheim Properties, Delek Global Real State et Delek Belron International. Par la suite, ils ont demandé une renégociation du prix, en raison du changement intervenu sur les marchés des crédits.

img7144.jpg

Jelmoli porte plainte contre le consortium israélien.