Ils sont jeunes et passionnés par la programmation. Des talents en informatique de 18 cantons se sont retrouvés samedi 7 janvier 2017 à l’ETH Zurich pour la journée SOI. Leurs performances au premier tour des Olympiades Suisses d’Informatique (SOI) 2016/2017 ont été récompensées à cette occasion. En perspective pour les meilleurs du concours national: la participation aux Olympiades Internationales d’Informatique (IOI) cet été à Téhéran (Iran).
97 élèves du degré secondaire II ont participé avec enthousiasme au premier tour des Olympiades Suisses d’Informatique 2016/2017. Parmi ces meilleurs jeunes programmateurs et programmatrices de Suisse, Jonathan Hauenstein (Kantonsschule Alpenquai, LU) de Lucerne, Martin Chikov (Collège Rousseau, GE) de Genève, Nicolas Camenisch (Kantonsschule Wettingen, AG) de Oberwil-Lieli, Ian Boschung (Collège St. Michel, FR) de Düdingen et Robin Hänni (Gymnasium Neufeld, BE) de Herrenschwanden se sont placés en tête du classement. A noter l’excellent résultat de Nicolas Camenisch qui, à 15 ans, s’est classé troisième à sa première participation. Une performance couronnée par le prix spécial jeunesse. Le prix de créativité a été octroyé à Jan Schär (Kantonsschule Olten, SO) et au Fribourgeois Ian Boschung. D’autres prix spéciaux ont encore été distribués, par exemple aux jumelles Viera et Ivana Klasovita (MNG Rämibühl, ZH) d’Aeugst am Albis qui ont obtenu le meilleur résultat des 11 participantes. Jan Schär a reçu le premier Rainbow Award pour son utilisation d’un langage de programmation différent pour chacune des cinq épreuves.
Persévérance et curiosité
Tous ces jeunes ont démontré leur créativité et leur sens de la logique dans la première partie du concours. Ils ont aussi dû faire preuve de persévérance. Durant deux mois au préalable, ils ont investi leurs heures de loisirs pour programmer et résoudre les problèmes épineux qui leur ont été posés. Leurs solutions ont été évaluées en fonction de l’exactitude des résultats et de l’efficacité du programme. Johannes Kapfhammer, président des Olympiades Suisses d’Informatique et étudiant en informatique à l’ETH Zürich: “C’est chaque fois époustouflant de voir avec quel enthousiasme un tel nombre de participantes et de participants s’engagent. Il ne suffit pas de résoudre des questions difficiles, il faut aussi acquérir le savoir nécessaire par du travail individuel – nos ateliers les y aident certainement, mais ce n’est qu’un début”.
Aller à Téhéran en passant par Davos
Le processus de sélection des olympiades se poursuivra en mars lors du deuxième tour. Un examen théorique aura lieu à l’ETH Zurich et à l’EPF Lausanne alors que la partie pratique pourra une nouvelle fois être écrite à la maison et envoyée en ligne. Mais auparavant, les 20 meilleurs du premier tour ainsi que quatre jeunes bénéficiant d’une wildcard participeront au camps d’entraînement hivernal de Davos pour y améliorer leurs compétences en programmation. L’enseignement leur est dispensé par les bénévoles des Olympiades Suisses d’Informatique qui les prennent aussi en charge. Ce sont des étudiants et des doctorants qui ont souvent déjà participé eux-mêmes aux olympiades et qui transmettent à présent leur savoir et leur expérience aux jeunes qui leur succèdent. Les quatre gagnants des Olympiades Suisses d’Informatique représenteront la Suisse aux 29es Olympiades Internationales d’Informatique qui auront lieu à Téhéran (Iran) en été. 300 jeunes de quelques 80 pays tenteront d’y décrocher l’une des médailles olympiques. C’est aussi une occasion unique de se lier d’amitié avec des jeunes du monde entier et de faire l’expérience d’un échange par-delà les frontières linguistiques et culturelles.
Uniquement pour les jeunes filles
La Suisse organise elle-aussi des olympiades internationales pour jeunes talents. Les Olympiades Internationales de Physique en juillet 2016 à Zurich ont rencontré un vif intérêt. Le prochain évènement est déjà en préparation. Des olympiades scientifiques d’un genre particulier auront lieu du 6 au 12 avril 2017 à Zurich. En effet, les filles seront à l’honneur pour les European Girls‘ Mathematical Olympiad EGMO 2017. 160 jeunes mathématiciennes de talent et de 40 pays se réuniront à Zurich pour résoudre des problèmes de haut niveau et gagner l’une des médailles.
img21765.jpg