C’est vendredi 28 mai que s’est tenue la première réunion du syndicat mixte du SCOT ""Nord-Isère de la nouvelle mandature. Les délégués des 94 communes se sont tous retrouvés dans l’amphithéâtre de la CAPI, à l’Isle d’Abeau. A l’ordre du jour, figurait l’installation du comité syndical, ainsi que l’élection du président et des vice-présidents. En effet, les nouvelles équipes municipales étant installées, le moment était venu de procéder au renouvellement de l’exécutif du syndicat.
Avant de procéder à la mise en place du nouvel exécutif, André Colomb-Bouvard, président sortant, prononçait un discours plein d’émotion. Maire sortant de L’Isle d’Abeau, il a été mis en minorité lors des dernières élections municipales. Il a cédé son fauteuil à Joël Grisollet qui, comble du hasard, se portait candidat à la présidence du SCOT Nord-Isère. Seul candidat en lice, il a été élu par 35 voix sur 43 votants (titulaires ou suppléants). Il y a eu six  bulletins blancs, un bulletin nul et un bulletin portant le nom de Christophe Duverne.
Au cours du précédent mandat, le bureau était composé de 17 membres : un président et 16 vice-présidents. Pour la mandature 2014-2020, le nombre des vice-présidents a été revu à la baisse. Joël Grisollet, maire de L’Isle d’Abeau et 3e vice-président de la Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère (CAPI), proposait que le bureau se compose de 9 ou 12 vice-présidents. Les élus ont opté pour 12 à la majorité des voix (une voix contre : Christophe Duverne). 
Le nouvel exécutif se compose comme suit : Joël Grisollet (président), Didier Frémy, 1er adjoint à Dolomieu et vice-président de la communauté de communes “Les Vallons de La Tour” (1er vice-président), André Quemin, 1er adjoint à Bonnefamille et vice-président des “Collines du Nord-Dauphiné” (2e vice-président), Dominique Berger, maire de Vaulx-Milieu et conseiller communautaire CAPI (3e vice-président), Martial Simondant, maire d’Artas et président de la Communauté de communes de la Région Saint-jeannaise (4e vice-président), Hubert Gros, maire de Fitilieu et vice-président de la Communauté de communes “Bourbre-Tisserands” (5e vice-président), Raymond Coquet, maire de Granieu et président de la Communauté de communes “Les Vallons du Guiers” (6e vice-président), Christophe Laville, 2e adjoint à Saint-Alban-de-Roche et conseiller communautaire suppléant à la CAPI (7e vice-président), Patrick Ferraris, maire de Vignieu et vice-président de la communauté de communes “Les Balmes Dauphinoises” (8e vice-président), Christophe Duverne, 1er adjoint à Torchefelon et vice-président de la Communauté de communes de la “Vallée de l’Hien” (9e vice-président), Christian Rey, maire de Diémoz et conseiller communautaire aux “Collines du Nord-Dauphiné” (10e vice-président), Jean-François Deldicque, maire de Saint-Clair-de-la-Tour et vice-président de la Communauté de communes “Les Vallons de la Tour” (11e vice-président), et Alain Berger, maire de Badinières et conseiller communautaire à la CAPI (12e vice-président).

Le SCOT en bref
""Le SCOT Nord-Isère (Schéma de Cohérence Territoriale) tire son nom d’un territoire dont il ne représente que la partie centrale. Le “nord de l’Isère” est en effet plus vaste, puisqu’il évoque également L’Isle-Crémieu (au nord), ainsi que les pays de Vienne et de Bièvre-Valloire (au sud). Quoi qu’il en soit, le territoire du SCOT Nord-Isère, qui s’étire d’ouest en est du département du Rhône à celui de la Savoie, est héritier de sa géographie complexe et de son histoire particulière. Le SCOT couvre un territoire composé de 94 communes pour 205 000 habitants.
80 % du territoire est en zone agricole et 20 % est en zone habitat, économique ou urbanisation.
Le territoire du SCOT Nord-Isère est concerné par trois grands projets de créations d’infrastructures, ferroviaires et routières, d’intérêt national (décision de l’Etat), ainsi que par l’extension de l’aéroport international Lyon-Saint-Exupéry.
Les élus, conscients de leur responsabilité et de la nécessité de réfléchir ensemble au développement du Nord-Isère pour pouvoir mieux le maîtriser, ont décidé, en s’engageant dans l’élaboration du SCOT, d’en fixer ensemble les règles. Le SCOT est pour les ac-teurs du territoire l’occasion de prendre ensemble les meilleures décisions possibles pour que les mutations ne créent pas de graves déséquilibres. C’est ce que leur permet cet outil de planification utilisé par les élus pour décider des modalités du développement du Nord-Isère à long terme.
Contact : Syndicat mixte du SCOT Nord-Isère, 89 rue Pierre Vincendon, à La Tour-du-Pin. Tél. 04 74 33 52 71 / Fax. 04 74 33 52 43.
Carole Muet
Photos : Gabriel Guillaud
 


2015-06-12