Le Conseil administratif de la Ville de Genève, en accord avec le Bureau du Conseil de Fondation et la direction du Grand Théâtre, a désigné Maryvonne Joris pour assurer ad intérim le Secrétariat général de l’institution de la Place Neuve. Maryvonne Joris bénéficie d’une solide expérience acquise dans des institutions culturelles réputées en Suisse et en France.

Longue expérience
En 1961, Maryvonne Joris reprend les rênes du Théâtre Populaire Romand (TPR) avec Charles Joris, qui y crée une compagnie régulière. Le défi est de taille : à l’époque, il n’existe aucune compagnie professionnelle dans le canton de Neuchâtel. Maryvonne Joris est comédienne, intendante, couturière et, surtout, administratrice générale de la nouvelle structure. Pour elle, l’aventure durera jusqu’en 1981, au moment ou elle est nommée collaboratrice déléguée de Pro Helvetia à Paris. Elle est tout d’abord chargée de l’organisation d’un mois culturel et littéraire autour de Max Frisch, puis elle accomplit diverses missions en vue de l’établissement du premier Centre culturel suisse à l’étranger.

En 1984, Maryvonne Joris participe à la création du premier Festival international des Francophonies en Limousin, dirigé par Monique Blin, ainsi qu’à l’organisation générale de la manifestation à Limoges et en Région Limousin. Elle en sera la Secrétaire générale à temps partiel, puis de manière permanente dès 1990. De 1986 à 1990, elle occupe également le poste de Secrétaire générale du «Grand Huit» à Rennes, une institution regroupant une Maison de la culture et un Centre dramatique national sous la direction de Pierre Debauche. Elle contribue au lancement du «Carrefour des Régions d’Europe» (échanges culturels entre trois régions européennes), au projet « Approches de l’Afrique» pour l’accueil de spectacles africains à la suite du Festival de Limoges ainsi qu’à la création du Festival de Bécherel, grand rendez-vous de théâtre en milieu rural.

De 1990 à 1995, Maryvonne Joris est Secrétaire générale permanente du Festival international des Francophonies à Limoges. Elle y développe de nombreuses activités autour des littératures francophones, avec des écrivains (création de la «Maison des auteurs» pour des résidences), des metteurs en scène et des équipes de théâtre en provenance de divers pays.

Nommée administratrice du théâtre Le Poche – Genève par la Fondation d’art dramatique en 1995, Maryvonne Joris fait équipe avec le directeur artistique, Philippe Morand, dont le projet est centré sur la découverte des auteurs contemporains. De 1996 à 2003, cette démarche connaît une remarquable réussite, tant sur le plan artistique que sur celui de la fréquentation et de l’enthousiasme du public.

img2265.jpg

Une personnalité solide reprend l’administration quotidienne du Grand Théâtre