Artiste suisse majeur et hors norme, Roman Signer filme, depuis près de 40 ans, ses propres performances qu’il considère comme des sculptures-événements. Au travers de mises en scènes, de micro-actions ou de situations absurdes, il aborde la sculpture comme un processus et cherche à rendre la forme de la matière possible, visible. Aucun intérêt n’est porté à la réussite ou à l’échec, il montre les inter-rétroactions d’éléments entre eux : “J’ai à disposition certains éléments et je peux les combiner les uns avec les autres. La fusée peut s’associer avec du sable ou de l’eau, le parapluie avec le ballon, etc. c’est comme un langage, avec une multitude de combinaisons. Et je tiens à jouer avec le même vocabulaire, en essayant d’être rigoureux. Je réduis volontairement mon vocabulaire. Mais je ne suis pas un artiste minimaliste. Je suis plutôt un artiste “élémentaire”. Je travaille avec les éléments et les formes qui me paraissent les plus simples”.
Le temps est suspendu aux effets de ses combinaisons répétées et toute la tension se concentre sur l’instant décisif du passage à un nouvel état formel surgissant. La puissance poétique qui se dégage de son oeuvre tient exactement de ce jeu-là (entre le visible, le temps, la forme et la matière) et de ces potentialités innombrables.

Back and Forth propose un espace de croisement, d’échanges et de circulation autour de la vidéo. Kim Seob Boninsegni et Pauline Julier ont invité le collectif de jeunes artistes Cerumen à créer un dispositif, un lieu de projection convivial à l’intérieur de la Médiathèque du FMAC. Leur programmation valorise le Fonds André Iten en proposant une actualisation au travers de certaines nouvelles productions qui auraient probablement vocation à le rejoindre aujourd’hui. Entre rappel historique et échos prospectifs, il s’agit de prolonger l’engagement pour la vidéo dont témoigne ce fonds.

img19817.jpg

la Médiathèque du Fonds d’art contemporain de la Ville de Genève projettera des extraits de « Filme (1975-1989) » de Roman Signer, le samedi 27 octobre 2012, de 11h à 18h.