Sans toutes les personnes qui s’engagent pour la protéger, la nature serait au plus mal. Les Amis de la Terre Europe et Pro Natura rendent hommage à tous ces gardiens par une série de portraits photographiques récoltés dans toute l’Europe. Ces femmes et ces hommes, souvent bénévoles, sont indispensables pour lutter contre la perte de biodiversité ou le dérèglement climatique. Le temps d’une escale au Centre Pro Natura de Champ-Pittet en juillet et août, l’exposition «Keepers» a demandé aux visiteurs de témoigner, eux aussi, de leurs actions pour la nature. Une façon de rappeler que sa protection est l’affaire de chacun.

Luka Tomac, photographe et activiste à «Zelena Akcija» (Amis de la Terre Croatie), a visité 13 organisations membres du réseau des Amis de la Terre – dont Pro Natura – pour documenter les efforts de celles et ceux qui se battent pour empêcher la destruction de la nature ou réparer les dommages que lui causent les activités humaines. Des fjords de Norvège aux montagnes de Bulgarie et aux plages de Chypre, Luka Tomac a ramené des images et des témoignages magnifiques. Il nous raconte la diversité de la nature et la variété des menaces qui pèsent sur elle. Son travail nous transmet aussi l’émotion de ces «gardiens» qui décrivent avec leurs propres mots leur engagement.

Parmi les histoires relatées, celles du sauvetage des populations de tortues à Chypre, de communautés locales qui s’élèvent contre le développement de projets de barrages en Bosnie-Herzégovine et de mines en Norvège, côtoient celles du retour des loups, lynx et chats sauvages dans de nombreux pays européens. En Suisse, Jachen-Andri Planta est l’un des artisans de la réserve de biosphère du Val Müstair. Paysan de montagne à Fuldera, il a été l’un des pionniers de l’élevage de chiens de garde de troupeaux, anticipant le retour du loup et de l’ours depuis l’Italie. En Romandie, Jacques Trüb s’engage depuis 50 ans pour les réserves naturelles et a été l’un des premiers à œuvrer pour la préservation de zones humides, véritables paradis naturels.

Bons samaritains pour la société

Comme le dit le photographe Luka Tomac: «Il y a tant d’histoires à raconter, des histoires qui mettent la lumière sur ceux qui sont à l’origine des problèmes, des histoires qui témoignent des difficultés vécues par les communautés affectées… mais aussi les histoires qui célèbrent les personnes en première ligne qui dédient leur vie à trouver des solutions pour transformer nos sociétés.»

Durant l’escale estivale 2015 de l’exposition au Centre Pro Natura de Champ-Pittet, les visiteurs ont également témoigné de leur propre engagement. Une foule de gestes qui, s’ils se limitent souvent à «trier mes déchets», témoignent aussi d’un engagement plus fort comme «j’installe un jardin naturel» ou «je ne mange pas de viande tous les jours». L’exposition «Keepers» est visible en ligne sur: www.natures-keepers.org/

Information: Luka Tomac sera en Suisse du 27 au 29 août 2015, disponible pour des interviews (en anglais). Il participera au finissage avec les deux «Keepers» suisses, Jacques Trüb et Jachen-Andri Planta, vendredi 28 août 2015 dès 17 h 30, au Centre Pro Natura de Champ-Pittet à Yverdon-les-Bains: www.pronatura-champ-pittet.ch/acces.

img20805.jpg

Jacques Trüb, «Keeper» suisse