Depuis la sortie de son premier album en 2004, Sonia Grimm est devenue la chanteuse préférée des petits Romands. Elle propose des spectacles colorés dans lesquels elle est accompagnée d’enfants comédiens qui chantent et dansent déguisés en divers personnages. Son nouveau spectacle de la tournée 2009 s’intitule «Le fabuleux voyage du canard et du pingouin».

Comment tout cela a-t-il commencé?
Après être devenue mère de famille avec Emma il y a 10 ans puis avec Benjamin il y a 8 ans, je me suis rendue compte que finalement je faisais toujours écouter à mes enfants les mêmes comptines, reprises et réarrangées par les uns ou les autres, mais toujours les mêmes en fait. Comme j’ai eu une enfance très musicale (flûte, piano, danse) et que j’adore créer des musiques, je me suis mise à composer et écrire quelques chansons pour mes enfants tout d’abord, sans autre motivation que de leur faire plaisir (et à moi aussi !). C’était également une manière de leur faire passer des messages, et surtout de leur dire en musique combien je les aimais. Puis mon entourage m’en a demandé, et de fil en aiguille, ces chansons sont arrivées (sur cassette) aux oreilles averties d’un producteur, Marco Sorrentino, qui est devenu le mien depuis, pour mes tournées et mes enregistrements chaque année (aux Studios Nuance à Meynier). Cette merveilleuse activité est devenue pour moi un engagement quotidien à 200 %, j’en suis si heureuse car nous le vivons en famille. Pas question pour moi de ne m’abandonner qu’au métier en ne m’occupant que des enfants des autres au détriment des miens. Ils sont donc intégrés à mes activités artistiques autant que possible, l’école étant bien sûr la totale priorité. Mais comme ils adorent ça, on prend énormément de plaisir à travailler sur les spectacles, comme avec tous les éléments de cette grande troupe d’ailleurs, c’est la principale source de notre énergie.

Où puisez-vouss votre inspiration?
J’aime qu’il y ait des valeurs dans les chansons que les enfants écoutent, telles la tolérance, le respect, l’amour de la nature et de la vie, et ces notions concernent les enfants de tous âges, comme mon jeune public l’est aujourd’hui. Dès 2 ans, l’imaginaire des petits est très développé, certains considèrent vraiment que le personnage qu’ils voient sur scène, canard ou pingouin par exemple, existe réellement.
C’est fantastique de pouvoir tous ensemble y croire un moment, quels que soient nos âges, enfants ou parents, dans la communion d’un spectacle d’enfance et d’amour.

Vous souvenez-vous de vos débuts sur scène?
Ouh la la oui, mon premier concert s’est fait «sans filet», accompagnée par 3 enfants qui faisaient beaucoup de rôles à la fois, devaient se changer à toute vitesse en coulisses… C’était au Salon du Livre en 2005. J’ai assez peu de recul en fait, mais tout s’est enchaîné si vite, grâce au public formidable qui me suit et m’encourage tellement. Aujourd’hui, tout est beaucoup plus structuré, des adultes professionnels encadrent les enfants, la technique est superbe, je suis bien entourée pour le show.

Chaque album correspond à une tournée. Vous en êtes au cinquième. Et le succès enfle, une tournée française est même prévue cette année. Le spectacle que l’on verra à Thônex le 8 et le 9 mai («Le fabuleux voyage du canard et du Pingouin») cèdera ensuite sa place au suivant, celui de Noël 2009. Un titre existe déjà?
Oui, ce sera «Que te dit ton cœur?», dont nous avons commencé les premières répétitions il y a quelques jours. Ca va être magnifique, enfin je l’espère, on y croit tous beaucoup et on est déjà impatients d’être à Noël, c’est vous dire…!
Maintenant on fait davantage de dates, les salles sont plus grandes, le public est toujours plus nombreux, c’est génial. Pour la tournée en France, on se limitera aux départements voisins et à Lyon. Car comme nous avons plus de 25 jeunes artistes qui participent au spectacle, il faut conjuguer les emplois du temps, organiser cela de manière «humaine», pour que cela reste avant tout agréable pour tout le monde. On peut tous rentrer le soir à la maison, c’est important pour nos jeunes écoliers.

Tous les enfants qui participent au spectacle sont préalablement formés dans des cours adaptés?
A l’école du bois des Arts à Thônex, il y a tous les mercredis et tous les jeudis des cours spécifiques pour les enfants, où ils apprennent la musique, le chant, la danse, la mise en scène, la comédie. On travaille sur mes chansons et les chorégraphies des spectacles, on les forme pour qu’ils puissent se produire sur scène avec moi, dans de bonnes conditions professionnelles. Il y a 5 professeurs qui les encadrent, et ils sont rémunérés pour leurs prestations scéniques. Ils chantent aussi sur les disques, et nous faisons un roulement parmi la centaine d’écoliers pour assurer les présences lors des tournées. Ils contribuent énormément à la réussite du spectacle. Et ils sont aussi ma source d’inspiration lorsque celle-ci me taquine pour écrire de nouvelles chansons, je l’avoue. En tous cas, comme je vous l’ai dit cher Olivier, la priorité est l’école avant tout. Un élève qui aurait quelques difficultés scolaires ne peut pas venir consacrer autant de temps avec nous que ceux qui ont de bons résultats en classe, c’est une règle pour les protéger, en accord tacite avec les parents. On essaie donc de bien les motiver à l’école, pour qu’ils puissent profiter de ce qui reste pour eux un loisir, le show.

Avez-vous des contacts avec tes illustres pairs, comme Henri Dès ou Chantal Goya?
Au début j’avais essayé de contacter Henri Dès, que je respecte beaucoup, mais cela n’a rien donné. Alors je suis mon petit chemin étoilé, avec les enfants et tout de même une centaine de techniciens, costumiers, régisseuses, mais cela reste toujours familial, chaque personne faisant cela avec son cœur, dans son rôle bien défini.

Et l’avenir? Arrivez-vous à vous projeter dans 10 ou 20 ans?
Je préfère ne pas trop y penser, cela me fait un peu peur comme tout le monde, alors j’avance et je continuerai tant que j’y prendrai du plaisir et que j’en donnerai aux enfants. Mon public aux yeux qui brillent, c’est tellement beau! On s’apporte beaucoup plus qu’un simple moment de joie, on rêve ensemble, j’ai l’impression de faire du bien, quelque chose de bien. C’est unique, incomparable. Je ne voudrais rien changer.
Olivier Grandjean

img12781.jpg

Sonia Grimm dans «Le fabuleux voyage du canard et du pingouin»

Salles des Fêtes de Thônex, le 9 mai à 17h et le 10 mai à 16h.