Une application sera testée cette année et généralisée dans deux ans. La mesure s’inscrit dans un vaste plan de la ministre de la Santé, Agnès Buzin, censé améliorer les performances de l’Assurance maladie grâce aux outils du numérique. La e-prescription va également se généraliser.

Crédit des images : www.lesechos.fr

Lire l'article originel >>