C’est devant près de mille personnes que s’est déroulée la 7e édition de l’Evénement économique de la CCIG visant à récompenser des protagonistes de l’économie genevoise. Comme l’a relevé Pierre-François Unger, conseiller d’Etat en charge du Département de l’économie et de la santé (DES), les trois entreprises lauréates sont porteuses d’innovation et illustrent parfaitement le dynamisme économique de Genève et de toute une région.

Le choix de la CCIG s’est porté sur VISILAB, pionnier de la lunette en 1 heure. VISILAB offre, avec ses nombreux points de vente en Suisse, des produits et services de haute qualité, faisant appel aux technologies et aux formations les plus récentes. La CCIG récompense par ce Prix une entreprise familiale genevoise, cultivant des valeurs humanistes et résolument tournée vers le futur.

VISILAB, entreprise visionnaire et novatrice
Le concept VISILAB est à l’origine d’une véritable révolution dans le domaine de l’optique. En effet, l’enseigne a été la première à proposer en Suisse des lunettes de qualité fabriquées sur le point de vente en une heure seulement.
Daniel Mori, membre de la famille propriétaire du groupe Pharmacie Principale, en est l’initiateur. Alors qu’il effectue des études post grade aux Etats-Unis dans le milieu des années 80, il est séduit par le processus visant à accélérer la fabrication de verres optiques en décentralisant la production dans les magasins, tout en préservant la qualité.

Le premier magasin VISILAB a ouvert ses portes à Genève en 1988. Le succès fut immédiat et fulgurant, aussi bien en Suisse romande qu’au-delà de la Sarine. Aujourd’hui, le groupe VISILAB détient 81 points de vente et comprend également l’enseigne Kochoptik, rachetée en 1999. Le chiffre d’affaires a fortement progressé, atteignant CHF 188 millions en 2008. Le groupe VISILAB détient aujourd’hui 21% du marché suisse, ce qui en fait le leader de l’optique en Suisse. Le groupe emploie 750 collaborateurs, dont 110 apprentis, témoins de la forte implication de VISILAB dans la formation des jeunes.

Récompenser la technologie et l’innovation
Le Prix de l’Industrie, créé initialement par la Ville de Genève en 1985, a pour objectif d’honorer et de promouvoir des entreprises industrielles genevoises innovantes qui savent faire preuve d’adaptabilité au fil du temps. En 1991, le Prix prend une dimension cantonale. Actuellement sous l’égide du Département de l’économie et de la santé, représenté par le Service de la promotion économique de Genève, le Prix de l’Industrie est attribué avec l’aide de l’OPI. Il est cette année remis à Merck Serono par le président du Jury, Jesùs Martin-Garcia. Et c’est à id Quantique que revient le Prix de la Jeune Industrie. L’édition 2009 de ces Prix récompense ainsi deux sociétés industrielles genevoises qui ont su allier le meilleur de la technologie à d’exceptionnelles facultés d’adaptation.

Merck Serono, l’innovation au service de la santé
Merck Serono, dont le siège est à Genève, est la division spécialisée dans les médicaments de prescription innovants de Merck KGaA, compagnie pharmaceutique et chimique basée à Darmstadt (Allemagne). Merck Serono découvre, développe, produit et commercialise des médicaments innovants visant à aider des patients dont les besoins médicaux sont insatisfaits. Merck Serono dispose d’une expertise à la fois pour les médicaments obtenus par synthèse chimique et pour ceux issus de la biotechnologie.

Merck Serono met à la disposition des patients des médicaments phares dans les domaines de l’oncologie, de la sclérose en plaques, de l’infertilité, des troubles endocriniens et métaboliques ainsi que des maladies cardiométaboliques, et consacre un budget annuel d’environ un milliard d’euros à la Recherche & Développement.

id Quantique, l’innovation au service de la sécurisation des données
id Quantique est une entreprise genevoise innovante dans le domaine des hautes technologies. Elle est principalement active dans la sécurisation des réseaux d’entreprises, où sa technologie de cryptographie quantique permet d’atteindre une sécurité sans équivalent. Ses clients appartiennent principalement au monde bancaire et financier ainsi qu’à celui des services gouvernementaux, et ce dans le monde entier. Elle commercialise aussi des instruments de laboratoires et des générateurs de nombres aléatoires. La société s’est récemment réorganisée en trois divisions pour mieux servir les clients de ces différents marchés et clarifier son positionnement. Fondée en 2001, elle emploie actuellement une quinzaine de personnes dans ses locaux de Carouge.

img13976.jpg

La CCIG récompense une entreprise familiale genevoise.